L'écoute des présidents français par la NSA, la France indignée

Le rapport appelé "Espionnage de l'Elysée" rendu public hier par le site internet Wikileaks faisait état de l’écoute des présidents français par la NSA

316426
L'écoute des présidents français par la NSA, la France indignée

La France a déclaré « inacceptable » l'écoute des présidents français par l'Agence nationale de sécurité américaine, NSA.

Le communiqué écrit de la présidence indique que les autorités américaines doivent respecter leur engagement dans ce type de question, notant qu'une quelconque activité menaçant la sécurité ou les intérêts de la France ne serait pas autorisée.

« Les accusations ont été exprimées au cours des entretiens de notre président de la République fin 2013 et février 2014 aux Etats-Unis. Les réalités qui ont vu le jour à l'issue de ces discussions sont inacceptables » poursuit le texte.

Le communiqué précise que le Conseil de la défense s'est réuni à l'Elysée pour discuter de la question et indique que les informations parues dans la presse sur les activités de la NSA en France entre 2006 et 2012 ont été étudiées pendant la réunion.

« Il est difficile d'approuver une telle situation entre des alliés. L'écoute du président de la République est surtout inacceptable » a assuré le porte-parole du gouvernement français Stéphane Le Foll qui a fait des explications sur iTELE.

« Nous avons des difficultés à comprendre la raison de l'écoute entre des alliés alors qu'une lutte est livrée contre le terrorisme et avec qui les choix stratégiques sont cohérents » a-t-il continué.

Le rapport appelé "Espionnage de l'Elysée" rendu public hier par le site internet Wikileaks faisait état de l’écoute des présidents français Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande par la NSA.


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET