Démission de Hollande souhaitée par 62% des Français (sondage)

62% des Francais souhaitent que leur président François Hollande démissionne d'ici 2017 mais quasiment la même proportion (61%) pense qu'il ira au terme de son mandat prévu cette année-là

122006
Démission de Hollande souhaitée par 62% des Français (sondage)

62% des Français souhaitent que leur président François Hollande démissionne d'ici 2017 mais quasiment la même proportion (61%) pense qu'il ira au terme de son mandat prévu cette année-là, selon un sondage de l'institut Ifop publié jeudi pour l'hebdomadaire Le Figaro Magazine.

Depuis deux semaines, en dépit d'un changement de gouvernement, le chef de l'Etat français reste très contesté en France. Sa popularité est tombée au plus bas et il est la cible de plus en plus d'attaques d'ex-proches ou d'anciens ministres.

Deux autres options étaient proposées aux sondés: une dissolution de l'Assemblée nationale et un changement de Premier ministre. Mais les personnes interrogées n'avaient pas la possibilité de répondre: "aucune de ces trois solutions".

54% souhaitent que François Hollande "procède à la dissolution de l'Assemblée nationale", 41% qu'il "change de Premier ministre", fonction assurée depuis cinq mois par Manuel Valls.

Les sympathisants socialistes ne sont que 22 ou 23% à souhaiter la réalisation de l'un ou l'autre de ces scénarios.

Sans surprise, les sympathisants du parti d'opposition de droite UMP de Nicolas Sarkozy et ceux du parti d'extrême droite Front national (FN) sont en écrasante majorité favorables à un départ anticipé du président (86% et 89% respectivement) et à une dissolution (74% et 85%).

En revanche, 61% des personnes interrogées (39% croient l'inverse) estiment que François Hollande restera en place jusqu'à la fin de son mandat en mai 2017. La proportion n'est toutefois que de 48% chez les sympathisants de l'UMP et 33% chez ceux du FN.

Si la chambre des députés était dissoute et que la droite remportait les législatives organisées dans la foulée, celle-ci devrait refuser de former un gouvernement pour 44% des personnes interrogées. Pour 39%, la droite devrait accepter de gouverner. 17% ne se prononcent pas. Sans surprise là encore, les sympathisants de l'UMP et du FN sont plus de deux sur trois à prôner une "grève du gouvernement" dans ce cas de figure, contre à peine plus d'un sur dix à gauche.

Enfin, en matière économique, la priorité des priorités pour les sondés est le pouvoir d'achat. 62% souhaitent que François Hollande "prenne davantage de mesures pour augmenter le pouvoir d'achat des Français", 29% qu'il "amplifie les baisses de charges en direction des entreprises et la réduction des dépenses publiques". 3% prônent le maintien de la politique actuelle, 6% n'ont pas d'avis.

Sondage réalisé en ligne selon la méthode des quotas du 8 au 9 septembre auprès d'un échantillon de 1.002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

AFP


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET