"Augmenter le volume commercial turco-africain à 50 milliards de dollars doit être notre objectif"

Le président du Conseil des relations économiques extérieures, Olpak a souligné l'importance du rôle des femmes dans l'entrepreneuriat

1723689
"Augmenter le volume commercial turco-africain à 50 milliards de dollars doit être notre objectif"

 

"Augmenter le volume commercial turco-africain à 50 milliards de dollars doit être notre objectif principal", a déclaré le président du Conseil des relations économiques extérieures (DEIK), Nail Olpak.

Olpak s'est exprimé lors du 3ème Forum d'Économie et d'Affaires Turquie-Afrique, organisé vendredi à Istanbul, en coopération avec le ministère turc du Commerce et l'Union africaine.

"Augmenter le volume commercial turco-africain à 50 milliards de dollars doit être notre objectif principal, a déclaré le responsable. Signer des accords de libre-échange, des accords pour renforcer réciproquement et protéger les investissements, outre la coopération et le partage du savoir-faire dans les domaines de l'industrialisation, l'agriculture, la construction, les textiles et la santé, sont nos priorités. Par ailleurs, il est difficile d'établir ces liens sans la participation des femmes."

Olpak a rappelé que l'Afrique est le continent où l'entrepreneuriat féminin a augmenté rapidement ces dernières années.

"Nous avons en Turquie des entrepreneuses très réussies aussi, a déclaré Olpak. Les réseaux féminins jouent un rôle important dans ce progrès. Je suis certain que la session actuelle permettra aux entrepreneuses turques et africaines de renforcer leur coopération."

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET