Centrafrique : appui financier de la Banque mondiale de 125 millions de dollars

A travers ces appuis, la Banque mondiale vise à renforcer son soutien pour promouvoir la paix pour le développement et jeter les bases d’un avenir meilleur pour tous les centrafricains

1707736
Centrafrique : appui financier de la Banque mondiale de 125 millions de dollars

Le président centrafricain Faustin Archange Touadera et le vice-président de la banque mondiale d’Afrique de l’ouest et centrale, Ousmane Diagana, ont signé deux conventions d’un montant de 125 millions de dollars, afin de favoriser la paix et le développement durable en Centrafrique, a annoncé dans un communiqué, la présidence centrafricaine.

La première est une convention de financement du développement du capital humain.

« Ce projet va être financé sous forme de don pour un montant de 50 millions de dollars sur 5 ans », a souligné la présidence centrafricaine.

La deuxième convention, toujours pour une durée de 5 ans, est financée à hauteur de 75 millions d’euros et concerne le rétablissement des infrastructures et la connectivité.

« A travers ces appuis, la Banque mondiale vise à renforcer son soutien pour promouvoir la paix pour le développement et jeter les bases d’un avenir meilleur pour tous les centrafricains », a déclaré à la presse, Diagana.

La République Centrafricaine (RCA) a l’indice du capital humain le plus bas au monde en 2020 selon la Banque mondiale.

Par ailleurs, la récente crise sécuritaire a montré, une fois de plus, à quel point les carences des réseaux de transport constituent l’une des principales causes de la fragilité de la RCA.

« La RCA doit veiller à ce que les adultes de demain soient en bonne santé, bien éduqués et productifs. Nous savons que si un pays veut améliorer son capital humain, l’autonomisation des femmes et des filles est cruciale pour promouvoir un avenir meilleur pour tous. Mais cela nécessite des investissements dès aujourd’hui, » a souligné le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Cette signature intervient en marges de la visite du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et centrale dans le pays.

AA



SUR LE MEME SUJET