Publicité en ligne : La France condamne Google à 220 millions d’euros d'amende

En clair, la France reproche à Google d’utiliser un système opaque qui ne permet pas à ses concurrents de pouvoir agir avec son système.

1653717
Publicité en ligne : La France condamne Google à 220 millions d’euros d'amende

La France a infligé une amende de 220 millions d’euros à Google pour un abus de position dominante, a annoncé, lundi, l’Autorité de la concurrence française.

Selon l’Autorité, « Google a abusé de sa position dominante pour favoriser ses propositions dans le secteur de la publicité en ligne ».

Ainsi dans le détail, l’autorité de la concurrence a sanctionné « les pratiques discriminatoires visant à favoriser les technologies de ventes publicitaires de Google » qui pose deux problèmes majeurs.

Le premier problème concerne « l’interopérabilité entre les serveurs publicitaires concurrents de celui de Google ». En clair, la France reproche à Google d’utiliser un système opaque qui ne permet pas à ses concurrents de pouvoir agir avec son système.

Par ailleurs, l’autorité estime que Google a fait bénéficier à son propre service des conditions d’achat préférentielles au détriment de la concurrence.

Toujours selon le communiqué de l’autorité, Google a accepté l’amende sans contester et s’engage sur un certain nombre de solutions à apporter pour améliorer le fonctionnement du marché de la publicité en ligne.

Déjà en décembre 2019, Google s’était déjà vu infliger une amende de 150 millions d’euros par l’Autorité de la concurrence en raison des règles imposées aux annonceurs qui utilisent ses services.

D’après les chiffres publiés par Google, sa maison mère, Alphabet, a réalisé 55,31 milliards de dollars de chiffre d’affaires au premier trimestre 2021, notamment grâce à la publicité en ligne.

AA



SUR LE MEME SUJET