Le G20 promet une relance économique après la pandémie du coronavirus

Lors de la clôture du 15e sommet du G20 présidé par l'Arabie saoudite, les membres du groupe se sont engagés à relancer l'économie mondiale et à remettre les économies du groupe sur la voie de la croissance

1532689
Le G20 promet une relance économique après la pandémie du coronavirus

 

Lors de la clôture du 15e sommet du G20 présidé par l'Arabie saoudite, les membres du groupe se sont engagés à relancer l'économie mondiale et à remettre les économies du groupe sur la voie de la croissance.

Le sommet des vingt plus grandes puissances économiques mondiales s'est tenu les 21 et 22 novembre sous un format virtuel. Au terme de cette session, le roi saoudien Salman Bin Abdelaziz a transmis la présidence du prochain sommet, à l'Italie.

Dans un communiqué publié, dimanche, les membres du G20 ont mis l'accent sur le soutien de tous les pays en développement ainsi que les pays les moins développés afin de faire face à la pandémie du coronavirus, tout en accordant une attention particulière sur les Etats les plus touchés par la propagation de la covid-19.

Le groupe a également souligné que le monde assiste à une reprise économique progressive au cours des derniers mois. Toutefois, cette relance demeure inéquitable en raison de la deuxième vague de la pandémie.

Selon le communiqué, le G20 a prolongé de six mois, jusqu'au 30 juin prochain, le moratoire sur la dette des pays les plus durement affectés par la pandémie de Covid-19.

Au moins 46 ont demandé à bénéficier de la suspension du service de la dette. Sur 12 milliards de dollars de suspension de remboursement disponibles, seulement 5,3 milliards de dollars ont été validés.

Il est à noter que l'autonomisation de l'homme, la préservation de la planète, l'affrontement des défis présents et l'exploitation des technologies numériques pour saisir les opportunités du 21e siècle pour tous, ont également figuré en bonne place sur l'agenda du G20 en Arabie saoudite.

A l'issue du sommet, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salmane a affirmé que 14 milliards de dollars ont été consacrés pour réduire le fardeau de la dette des pays les plus touchés par la pandémie. Selon le dirigeant saoudien, au moins un milliard de personnes profiteront de la suspension du service de la dette.

"Plus de 300 milliards de dollars ont été fournis par les banques de développement, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, qui travaillent avec le G20 pour aider les pays émergents et à faible revenu. Nous avons injecté plus de 11 billions de dollars dans un plan de relance pour soutenir l'économie mondiale et les entreprises, et en vue de protéger les moyens de subsistance des individus, ce qui constitue une contribution sans précédent de la part du G20", a-t-il expliqué dans son discours de clôture.

Bin Salman a proposé que le sommet du G20 soit tenu deux fois par an, dont une sous un format virtuel.

Il a indiqué que les membres du G20 ont convenu de prendre des initiatives sur la relance mondiale, la réforme de l'Organisation mondiale du commerce, et l'engagement à assurer un filet de sécurité financière plus solide ainsi que le soutien du système commercial multilatéral.

Depuis juin 2018, une guerre commerciale a dévasté les relations économiques entre les États-Unis et la Chine en raison de hausses de taxes douanières et de menaces entre les deux pays, lancée sous la présidence de Donald Trump, en 2018.

Le prince saoudien a souligné que les membres du groupe ont approuvé la plateforme Internationale de l'économie circulaire, (avec ses principaux enjeux: la réduction des quantités de déchets dangereux et non-dangereux, la réutilisation, le recyclage, et élimination) en vue de gérer les émissions de carbone dans tous les secteurs économiques et garantir l'accès à une énergie abordable, plus propre, et plus durable.

"Nous avons convenu que nous n'épargnerons aucun effort pour que tout le monde puisse obtenir le vaccin et le traitement du coronavirus de manière équitable et abordable. Le sommet de Riyad a présenté une initiative tournée vers l'avenir afin de se protéger contre toute future pandémie," a-t-il ajouté.

Le G20 a été créé en 1999 dans le but d'activer la coopération pour faire face aux crises mondiales. Ses pays représentent les deux tiers de la population mondiale et 90% du produit brut mondial.

Le groupe comprend: les Etats-Unis d'Amérique, la Turquie, le Canada, le Mexique, le Brésil, l'Argentine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite, la Russie, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, l'Australie et l'Union européenne.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET