Libye : la production du pétrole remonte en puissance

Dans la tourmente du coronavirus, les prix du pétrole brut continuent de baisser, avec d'environ 1%, face aux craintes d'une baisse de la demande et l'excédent de l'offre

1510734
Libye : la production du pétrole remonte en puissance

 

Dans la tourmente du coronavirus, les prix du pétrole brut continuent de baisser, avec d'environ 1%, face aux craintes d'une baisse de la demande et l'excédent de l'offre.

En ce contexte critique, des responsables libyens ont fait savoir, selon les médias locaux, que la production de brut du pays s'élevait à 500 000 barils par jour, soit près de la moitié du taux de production avant la fermeture des champs pétrolifères et des installations libyens, par des milices à Khalifa Haftar.

Soutenue par les Émirats arabes unis et la Russie, les troupes de Haftar avait fermé les zones de production de pétrole pendant neuf mois, d'où les lourdes pertes de plus de 10 milliards de dollars subies par le pays riche ne pétrole.

En effet, vers 7h48 GMT, les prix de barils de Brent ont chuté à 29 cents, soit 0,67%, pour atteindre 42,87 $ / baril. Les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate ont chuté de 24 cents, soit 0,59%, à 40,72 $ / baril. De son côté, les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate (WTI) se sont effondrés de 24 cents, soit de 0,59%, à 40,72 $ le baril.

Les cours du pétrole poursuivent leur dégringolade et chutent de plus de 4% les deux indices de référence ont plongé de plus de 4%, conséquences de la crise sanitaire mondiale.

Les réserves de brut ont reculé de 3,8 millions de barils, à 1.6 millions de barils, tandis que les stocks américains de distillats ont diminué de 7,2 millions de barils. Une chute considérée comme étant la plus forte baisse hebdomadaire depuis 2003.



SUR LE MEME SUJET