Covid-19 : les 12 géants pétroliers ont subi une perte totale de plus de 20 milliards de dollars

Les 12 plus grandes entreprises pétrolières ont subi une perte totale de plus de 20 milliards de dollars au premier trimestre de 2020, à cause de la pandémie de Covid-19.

1425169
Covid-19 : les 12 géants pétroliers ont subi une perte totale de plus de 20 milliards de dollars

 

Les 12 plus grandes entreprises pétrolières ont subi une perte totale de plus de 20 milliards de dollars au premier trimestre de 2020, à cause de la pandémie de Covid-19.

La transportation s'est quasiment arrêtée et la consommation de pétrole a largement baissé entre janvier et mars 2020, à cause de la pandémie, et des restrictions en vue d'endiguer le nouveau coronavirus.

En avril, les prix pétroliers ont vu leur niveau le plus faible depuis 1999, dû à la faiblesse de la demande pétrolière mondiale.

Un baril de pétrole Brent coûtait 63,1 dollars au premier trimestre de 2019. Cette année, il coûtait environ 50 dollars, après une baisse de 20,7%.

Cela a eu des impacts négatifs sur les bilans financiers des géants pétroliers.

Selon les données compilées par l'Agence Anadolu auprès de 12 principales entreprises pétrolières, les Américaines, ExxonMobil, Chevron, ConocoPhillips, Halliburton, Schlumberger, Baker Hughes; la Néerlandaise, Royal Dutch Shell; la Britannique, BP; la Française, Total; l'Italienne, Eni; la Russe, Rosneft et la Norvégienne, Equinor ont enregistré une perte totale de 20,6 milliards de dollars au premier quart de l'année.

Pourtant, elles avaient enregistré un profit de 23,4 milliards de dollars dans la même période de 2019.

Le revenu total de ces entreprises a baissé de 53,5 milliards de dollars (soit de 17%), pour atteindre 262 milliards de dollars, dans la même période, contre 315,5 milliards de dollars en 2019.

L'entreprise Baker Hughes a subi la plus grande perte avec 10,2 milliards de dollars. Elle est suivie de Schlumberger avec 7,37 milliards de dollars et de l'Eni aevc 3,17 milliards de dollars.

Viennent ensuite Chevron (3,6 milliards de dollars), Total (1,78 milliard de dollars) et BP (800 millions de dollars).

Par contre, Royal Dutch Shell a été l'entreprise dont le revenu a le plus baissé. Entre janvier et mars 2020, l'entreprise a obtenu un revenu de 60 milliards de dollars, soit 23,7 milliards de dollars plus faible que la même période de 2019.

L'Agence américaine d'information sur l'énergie prévoit que le prix d'un baril de pétrole Brent passe à 23 dollars au deuxième trimestre, à 32 dollars à la deuxième moitié de l'année, et à 48 dollars l'an prochain.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET