Albayrak : « La Turquie va sortir renforcée de la fluctuation des cours de devises »

Le ministre du Trésor et des Finances, Berat Albayrak a déclaré aux investisseurs étrangers que la Turquie sortirait renforcée de la fluctuation des cours de devises.

1033910
Albayrak : « La Turquie va sortir renforcée de la fluctuation des cours de devises »

Le ministre du Trésor et des Finances, Berat Albayrak a déclaré aux investisseurs étrangers que la Turquie sortirait renforcée de la fluctuation des cours de devises.

« Le système bancaire turc est bon et solide. Nous n’hésiterons pas à soutenir le secteur bancaire. Les entreprises peuvent répondre à leur charge à court terme » a déclaré M. Albayrak au cours d’une téléconférence avec les investisseurs étrangers.

Exprimant la disposition à afficher toute approche financière que nécessite la Banque centrale dans la lutte contre l’inflation, M. Albayrak a souligné qu’aucune concession ne serait faite de la discipline financière.

« Nous avons témoigné du soutien des investisseurs, la confiance à l’économie turque se poursuit. Nous allons lancer toute démarche pour renforcer la confiance » a-t-il assuré.

Le ministre turc a fait savoir que la Turquie n’était pas en période de crise pour abandonner l’approche de marché libre, précisant qu’il n’y aurait pas d’accord avec le FMI.

« Nous sommes concentrés sur l’attrait d’investissements directs » a continué M. Albayrak.

Il a déclaré que le gouvernement réduirait considérablement les dépenses et ajouté qu’une « performance positive est aussi observée du côté des revenus ».

« Par de nouvelles mesures macroprudentielles et des politiques macro-financières strictes, nous pouvons obtenir une croissance plus durable. Nous attendons une croissance plus modérée » a poursuivi M. Albayrak qui a annoncé que de nouvelles sources fonds supplémentaires seraient annoncées dans quelques semaines.

« Nous devons être coordonnés » a déclaré le ministre turc, rappelant que de nombreux pays étaient confrontés aux sanctions du gouvernement américain.

3.783 investisseurs étrangers s’étaient inscrits au sommet. Ce chiffre est passé à plus de 6 mille après le début de la réunion.



SUR LE MEME SUJET