France - Le déficit public sous la barre des 3%: une première depuis 2007

L'Insee a publié un communiqué lundi matin pour annoncer que le déficit public du PIB (Produit intérieur brut) pour l'année 2017

937784
France - Le déficit public sous la barre des 3%: une première depuis 2007

D'après les chiffres de l'Insee (institut national de la statistique et des études économiques), le déficit de la France a été de 2.6% en 2017, soit bien en dessous des 3% voulus par les traités européens, ont révélé les médias français lundi. 

L'Insee a publié un communiqué lundi matin pour annoncer que le déficit public du PIB (Produit intérieur brut) pour l'année 2017, est bien inférieur aux 2.9% attendus, puisqu'il est de 2.6% contre 3.4% l'année précédente. 

Il s'agit toutefois d'une victoire en demie-teinte puisque l'Insee précise, toutefois, que malgré ce chiffre encourageant, la dette n'a pas reculé et s'est au contraire accrue, passant de 96.6% en 2016 à 97% pour 2017. Concrètement, d'après le journal Le Monde, elle serait passée à 2 218 milliards d'euros en 2017, contre 2152 milliards d'euros en 2016. 

Le gouvernement français, par le biais de son ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, s'est félicité d'avoir "tenu nos engagements", lundi matin à l'antenne de FranceInfo après la publication des chiffres officiels avant d'ajouter: "mais elle n’est pas synonyme de fin des efforts de redressement de nos comptes : un déficit reste un déficit".

"Nous continuons de dépenser plus d’argent que ce que nous avons : nous sommes toujours obligés de nous endetter pour payer nos dépenses", a-t-il ajouté, précisant que "le redressement des finances publiques est nécessaire, non pas pour la Commission européenne, mais pour les Français'.

'C’est quand la croissance est bonne qu’il faut diminuer la dépense publique, pour pouvoir faire face à d'éventuelles complications lorsque la conjoncture internationale devient moins favorable", a indiqué le ministre.

Il s'agit néanmoins d'une très bonne nouvelle pour Paris qui était sous le coup d'une procédure de l'Union Européenne au même titre que l'Espagne, pour avoir dépassé trop longtemps la barre des 3% de déficit autorisé, malgré un délai supplémentaire accordé en 2013 et 2015. 

Pour l'Insee, cette baisse du déficit public du PIB trouve principalement sa source dans un retour de la croissance atteignant 2% l'année dernière et qui a permis d'engendrer une forte TVA au profit de l'Etat. AA



SUR LE MEME SUJET