« La gestion de la perception n’a pas marché, la confiance s’est accrue vis-à-vis de la Turquie »

Les investisseurs turcs et étrangers n’ont accordé aucun intérêt aux efforts croissants menés pour donner une mauvaise image de la Turquie au préalable du référendum

703186
« La gestion de la perception n’a pas marché, la confiance s’est accrue vis-à-vis de la Turquie »

Les investisseurs turcs et étrangers n’ont accordé aucun intérêt aux efforts croissants menés pour donner une mauvaise image de la Turquie au préalable du référendum.

L’indice de confiance à l’économie s’est élevé à 96,1 % en mars dans le marché intérieur, enregistrant ainsi une hausse de 5%.

Les investisseurs étrangers se sont rués aux obligations turques.

D’après les données annoncées jeudi par la Banque centrale, l’achat d’obligations et de bons par les étrangers a noté la plus forte hausse des 6 derniers mois avec une valeur de 398 millions de dollars.

Le stock des obligations d’Etat des personnes vivant à l’étranger a haussé à 26 milliards 442 millions de dollars.

Sabah



SUR LE MEME SUJET