Les investisseurs étrangers soutiennent la Turquie après la tentative du coup d'Etat du 15 juillet

«Après ces événements [la tentative de coup d'Etat], la Turquie continuera son chemin sans aucune perte en terme de puissance, et renforcera son rôle régional», a estimé le président de l'Association des Investisseurs en énergie à capital étranger

540319
Les investisseurs étrangers soutiennent la Turquie après la tentative du coup d'Etat du 15 juillet

Les investisseurs étrangers soutiennent la Turquie après la tentative du coup d'Etat du 15 juillet.

Le président de l'Association des Investisseurs en énergie à capital étranger, Mario Diel a déclaré, dans une interview avec l'Agence Anadolu: «Il faut continuer à investir en surmontant cette période avec le minimum de dégâts. Les investisseurs étrangers et le capital international en Turquie doivent soutenir le gouvernement dans ses démarches.»

Diel a dit qu'il connaît bien la Turquie et est au courant du potentiel du pays.

«Après ces événements, la Turquie continuera son chemin sans aucune perte en terme de puissance, et renforcera son rôle régional», a déclaré l'expert, ajoutant que la Turquie continue à devenir l'un des marchés énergétiques qui se développent rapidement.

Le président de l'association a estimé que la nouvelle période dans les relations de la Turquie avec la Russie et Israël, permettra la réanimation des grands projets énergétiques.

«Des demandes ont été faites par d'autres entreprises au projet de centrale nucléaire Akkuyu [dans le sud de la Turquie] après le crash de l'avion de combat russe, a rappelé Diel. Mais j'estime que la Russie est le partenaire naturel de ce projet, elle devrait l'achever. Il est temps de relancer le projet.»

Des membres de l'organisation terroriste guléniste/structure parallèle (FETO/PDY), dirigée par Fethullah Gulen, noyautés dans l'Armée turque, ont tenté un soulèvement le 15 juillet.

Les dirigeants de l'Etat ont appelé le peuple à descendre dans la rue pour manifester contre le soulèvement. Les putschistes ont tiré sur les manifestants dans plusieurs lieux, notamment sur le pont du Bosphore à Istanbul. Les manifestations continuent depuis cette date.

De même plusieurs bâtiments ont été bombardés, dont le siège de la Grande Assemblée Nationale de Turquie et la Police d'Ankara.

AA



SUR LE MEME SUJET