Tufenkci: "La Turquie a saisi en 2015 des produits de contrebande d'une valeur de 900 millions de $"

"Lors du 1er trimestre de cette année, ce montant s'est élevé à 752 millions de TL (255 millions dollars) et nous avons saisi plus d'une tonne de drogues", a annoncé le ministre turc du Commerce et des Douanes, Bulent Tufenkci

481049
Tufenkci: "La Turquie a saisi en 2015 des produits de contrebande d'une valeur de 900 millions de $"

Le ministre turc du Commerce et des Douanes, Bulent Tufenkci, a déclaré que la Turquie a saisi en 2015 pour un montant de 2,7 milliards de TL (environ 900 millions de dollars US) de produits de contrebande.

Le ministre Tufenkci a répondu, vendredi, aux questions des éditorialistes de l’Agence Anadolu sur l’actualité nationale et internationale.

"En 2015, nous avons saisi à nos frontières des produits de contrebande pour un montant de 2,7 milliards de TL (environ 900 millions de dollars US), a-t-il indiqué. Lors du 1er trimestre de cette année, ce montant s'est élevé à 752 millions de TL (255 millions dollars) et nous avons saisi plus d'une tonne de drogues."

Parmi ces produits interceptés, les médicaments, les carburants, le tabac et les alcools sont ceux les plus souvent saisis, suivis par les armes et les munitions.

Selon le ministre, ces résultats démontrent le « sérieux travail » effectué par les agents des douanes, ajoutant que la Turquie est au-dessus de la moyenne internationale dans la lutte contre les trafiquants.

«Grâce à ce travail, nous constatons que ces dernières années le trafic de drogues s’est éloigné de la Turquie pour suivre un nouvel itinéraire, de la Mer Caspienne vers l’Ukraine», a-t-il poursuivi.

Tufenkci s’est ensuite exprimé sur la préparation d’une nouvelle constitution et sur le passage à un régime présidentiel.

«Au lieu de débattre sur l’opportunité de passer à un système présidentiel, l’opposition se concentre sur son opposition à notre Président de la République, Recep Tayyip Erdogan, ce n’est pas une bonne approche», a-t-il estimé.

Sur la polémique autour du principe de laïcité provoquée après les propos du président du parlement turc, qui avait mené une réflexion sur la nécessité ou non d’inscrire ce principe dans la future constitution, le ministre du Commerce et des Douanes a souhaité mettre fin aux débats, rappelant que le Président Erdogan et le Premier ministre Davutoglu ont exprimé leur attachement à ce principe, rappelant que le projet de constitution préparé par le Parti pour la Justice et le développement (AK Parti) comporte un paragraphe sur la laïcité.

Pour conclure, le ministre Tufenkci a rappelé toute la détermination de l’Etat et du gouvernement à mener jusqu’au bout le combat contre toute forme de terrorisme.

AA



SUR LE MEME SUJET