L'économie turque émergente (16)

Les aides sociales en Turquie et la contribution de ces aides à l’économie nationale

475652
L'économie turque émergente (16)

L'élévation de la part des citoyens dans le développement de l'économie nationale est un élément accroissant le niveau de prospérité des habitants. Lorsque l'économie d'un pays se développe, les citoyens vivant dans ce pays peuvent ne pas profiter autant de ces développements. D'autre part, les hommes peuvent ne pas faire partie de la main d'œuvre pour des raisons psychiques ou physiques découlant de maladies, de la vieillesse ou de la naissance. Malgré ce fait, notamment dans les pays développés, les Etats attribuent une aide sociale pour contribuer à la prospérité des citoyens et éradiquer ce genre de dysfonctionnements. Les aides sociales sont généralement utilisées comme un moyen pour répandre le développement de l'économie d'un pays à l'ensemble de la population. Les aides sociales permettent de rehausser le niveau de prospérité des habitants et de contribuer au capital humain. De plus, elles peuvent contribuer à l'augmentation de l'emploi et à la croissance économique en engendrant indirectement une hausse de la demande de biens économiques. D'autre part, les aides sociales permettent de réduire les inégalités de revenus et de contribuer à la cohésion sociale.

La Turquie est un pays en voie de développement qui veut faire partie des pays développés et une des vingt plus grandes puissances économiques du monde. La Turquie a réalisé des réformes dans plusieurs domaines parallèlement à la croissance de son économie au cours des 15 dernières années. L'augmentation de la part des aides sociales dans l'économie nationale fait partie de ces réformes. De nouvelles définitions ont été faites à partir de 2002 pour les individus et les groupes qui peuvent recevoir une aide sociale. Des aides sociales ont été faites à divers groupes comme les handicapés physiques et mentaux, le personnel de la fonction publique en congé maternité, les personnes âgées et dans le besoin, en augmentant les aides sociales faites dans le pays. La moyenne des aides socio-économiques dans l'Union européenne est d'environ 3,1% du revenu national. Au cours du processus d'harmonisation, les aides sociales sont passées de 0,5% en 2002 à 1,3% du revenu national en 2014. En 2015, 28,5 milliards de livres turques d'aides sociales ont été réalisées, battant un nouveau record. La même année, diverses aides sociales ont été attribuées à 295 000 veuves, 1,3 million de personnes âgées et 3,1 millions d'enfants.

En fin de compte, la hausse du pourcentage de l'aide sociale dans le revenu national d'un pays est un élément qui influence le niveau de développement national. Les aides sociales sont nécessaires pour les personnes qui ont des problèmes économiques ou qui ne peuvent participer à la vie active en raison d'un handicap physique ou mental ou d'un âge avancé. Les pays essaient de répandre à ce fragment de la société le développement économique en procédant à des aides sociales. Cela permet de prévenir les déséquilibres des revenus et de contribuer aux éléments qui influencent la performance économique comme le capital humain. D'autre part, le revenu des citoyens hausse grâce à ces aides ce qui permet de réanimer la demande de biens et de services. La hausse de la demande de biens et de services permet d'accroître les investissements et l'emploi. L'objectif est d'établir un développement économique et une croissance économique en Turquie grâce aux aides sociales.

La Turquie a augmenté et continuer d'augmenter la quantité d'aides sociales attribuées au fil des ans. Diverses aides sociales ont été attribuées à divers fragments de la société dans ce sens. La croissance de l'économie turque et la hausse des aides sociales qui contribuent à la prospérité du peuple continueront d'influencer positivement les investissements et l'emploi réalisés dans le pays.



SUR LE MEME SUJET