Les premières de l'Anatolie - 13

La Statue d’Aphrodite de Cnide à Datça

1737430
Les premières de l'Anatolie - 13

 

Ces terres ont accueilli le premier concours de beauté de l'histoire. On raconte que cette compétition entre les dieux a eu lieu il y a 4.000 ans. Aphrodite tenta de charmer l'arbitre pour obtenir le titre de la plus belle déesse. Cet événement aurait déclenché la guerre de Troie, toutefois Aphrodite a réussi à remporter le prix. "Aphrodite" a été associée pendant des siècles à des concepts tels que la plus belle femme du monde, les proportions parfaites et la perfection. De nombreux temples ont été bâtis et de nombreuses statues érigées au nom de la déesse. Aujourd'hui, nous allons vous parler de la "Statue d’Aphrodite de Cnide à Datça ", qui compte parmi les premières de l'histoire de l'art.

 

 

           Aphrodite est connue comme la déesse de l'amour et de la beauté dans la mythologie grecque. Elle est la protectrice de ceux qui se livrent aux activités maritimes et aussi la déesse de la fertilité, de la fécondité et de l’abondance. Le célèbre sculpteur de l'époque, Praxitèle, réalisa une sculpture pour le peuple de Cnide, constitué de marins. La "statue d'Aphrodite de Cnide", également connue sous le nom de "l'Aphrodite nue", est la première "statue féminine nue" au monde et est donc monumentale. Bien que la femme et le corps féminin se transforment en bien sous l’image de la déesse Aphrodite dans les années suivantes, il s'agit d'une œuvre révolutionnaire pour l’époque.

 

Jusqu'à cette époque, ce genre de statues était réservé aux dieux grecs, donc aux hommes, et les déesses étaient sculptées avec leurs vêtements. Contrairement à la croyance populaire, cela n'a rien à voir avec l'obscénité... Pour la civilisation hellénique, qui était une société patriarcale comme le reflète sa mythologie, c'était le corps masculin qui représentait la perfection. Par conséquent, il n'y avait aucun mal à l'exposer. On pensait que le corps de la femme était imparfait, elle était donc représentée vêtue.

 

            L’Aphrodite de Cnide est le premier exemple d'un nouveau thème dans l'histoire de l'art, mais cela ne s'arrête pas là. Ce travail est un signe annonciateur de la place que les femmes commenceront à occuper dans la société hellénique. Cette œuvre inspirera de nombreux artistes pendant des siècles, elle fera l'objet non seulement de sculptures mais aussi de peintures, de poésies, de romans et de films, et le corps féminin sera idéalisé à travers Aphrodite.

 

Aphrodite est une déesse et reflète la beauté divine, bien au-delà de la beauté terrestre. La sculpture est la manifestation et l’animation de cette idée. L’Aphrodite de Cnide est une fierté de l’art antique. À tel point que certains écrivains de cette période définissent cette merveille esthétique comme « un chef-d'œuvre du monde antique ». L’Aphrodite de Cnide est représentée par son artiste alors qu'elle s'apprête à prendre un bain. Par conséquent, il a une signification religieuse car l'acte de se laver est un rituel obligatoire, comme pour toutes les autres déesses de la fertilité.

Les habitants de Cnide prient Aphrodite, protectrice des marins. C'est pourquoi la statue est placée dans la zone du temple de Cnide, à une hauteur où les marins peuvent la voir sous tous les angles. Selon leur croyance, elle les aidait à découvrir les passages dangereux et à se réfugier dans un port par temps orageux. Les marins qui voyaient la statue se sentaient en sécurité. Les experts disent que le temple a peut-être été construit sous une forme très inhabituelle, à savoir circulaire, pour que la statue puisse être vue de tous les côtés. Le bâtiment, également appelé temple d'Aphrodite, est connu sous le nom de "temple rond". Cependant, ce ne sont que des hypothèses car cette fameuse statue, recherchée depuis très longtemps, n'a pas été retrouvée, ni dans le temple ni à Cnide... Les chercheurs ont uniquement en main des notes sur les voyageurs de l’époque, des pièces de monnaie avec le portrait d'Aphrodite trouvées dans les fouilles et des peintures murales qui appartiendraient à ce temple.

 

 

Avant de passer à d'autres œuvres importantes de Cnide, nous aimerions parler un peu de cette ville. Située à l’extrémité de la péninsule de Datça, Cnide était l'une des villes commerciales, culturelles et artistiques importantes de l'époque antique. Elle était également très important sur le plan maritime, étant située à un endroit où la mer Égée et la Méditerranée se rencontrent. Cnide était le point d'arrêt des navires naviguant de la Méditerranée à la mer Noire. C’était un lieu incontournable pour s'approvisionner, faire du commerce et se reposer. Avec ses ports naturels abrités, elle venait au secours des marins par mauvais temps. Initialement, la ville se composait du territoire continental et de l'île de "Kap Krio", qui s'appelle aujourd’hui « Deve Boynu". Ainsi, Strabon, le géographe de l'époque, définit Cnide comme une «double ville». Au fil du temps, la mer entre l'île et le continent a été remblayée et ainsi deux ports distincts ont été créés. Le port égéen au nord est utilisé à des fins militaires car il est plus abrité, tandis que le port au sud est affrété aux navires commerciaux.

Les structures de la cité antique de Cnide sont en terrasses en raison du terrain en pente. Nous avons brièvement parlé du « temple rond » ou temple d'Aphrodite, qui a été construit au point dominant de la ville. D'autres structures frappantes de Cnide sont la Stoa, l’espace pour les magasins et les centres commerciaux, le sanctuaire construit pour Déméter, la déesse de la fertilité, le grand théâtre d'une capacité de 20.000 personnes, le temple d'Apollon et de Dionysos. De plus, l'une des plus grandes nécropoles de l'antiquité se trouve également dans cette cité.

 

La ville, qui se distingue par sa richesse et sa splendeur, a été maintes fois pillée. Certains ont voulu emporter des objets dans leur pays et devenir riches, d’autres ont tenté de retrouver la statue d'Aphrodite et de devenir célèbre. Lors des fouilles menées littéralement comme une chasse au trésor aux 19ème et 20ème siècles, Cnide a subi beaucoup de dégât. Les objets découverts ont été passés en contrebande à l'étranger. Le "Lion de Cnide" qui se distingue par sa taille, son poids et sa haute valeur artistique, et le dieu de la fertilité " Déméter de Cnide", sculptés à de vraies dimensions humaines, sont exposés à Londres, loin de leur lieu d'appartenance.

 

 

Le sculpteur Praxitèle, qui a réalisé une première avec la statue d'Aphrodite, a fait de la ville un célèbre centre touristique. Voyons quelles sont les autres figures qui ont contribué à faire de Cnide une ville pionnière non seulement dans l'art mais aussi dans la science et la culture. Le mathématicien, astronome et philosophe Eudoxe de Cnide, précurseur d'Archimède et d'Euclide, fut le premier à présenter la structure de l'univers comme un modèle mathématique. Sostratos, l'architecte du phare d'Alexandrie en Egypte, l'une des sept merveilles du monde antique, vivait à Cnide. Euryphon, le fondateur de la deuxième plus grande école de médecine de son temps à Cnide, est un contemporain et un rival d'Hippocrate.

 


Mots-clés: #Aphrodite , #Cnide

SUR LE MEME SUJET