Le plaisir de découvrir - 8

Savez-vous que 2021 est également considérée comme l'Année de Patara en raison de la pandémie ?

1721302
Le plaisir de découvrir - 8

 

En plus de ses valeurs archéologiques et historiques, la cité antique de Patara a une importance particulière car c'est l'une des rares plages où les tortues méditerranéennes Caretta-Caretta pondent leurs oeufs depuis des millions d'années.

 

Où se trouve la cité antique de Patara ?

La cité antique de Patara est située entre Fethiye et Kalkan, à l'extrémité sud-ouest de la vallée de Xanthos, dans l'actuel village d'Ovageleş, et est l'une des villes les plus importantes et les plus anciennes de Lycie. La cité antique de Patara dont les fouilles sont menées depuis 1988 par le Prof. Dr. Fahri Işık de l'Université Akdeniz et son équipe, a une importance particulière en plus de ses valeurs archéologiques et historiques, car c'est l'une des rares plages où les tortues méditerranéennes Caretta-Caretta pondent leurs œufs depuis des millions d'années.

 

Histoire de la cité antique de Patara 

Le nom de la ville est mentionné comme Patar dans les textes hittites du 13ème siècle avant J.-C.. Alors que les morceaux de poterie récupérés de l'Acropole de Tepecik contiennent des éléments de l'âge du bronze moyen, la hache de pierre de l'âge pré-fer, qui a également été déterrée aux pieds du versant oriental de Tepecik, montre jusqu'où va l'histoire de Patara. La cité qui a continué d'être une ville importante à travers l'histoire car c'est le seul endroit de la vallée de Xanthos qui peut être navigué, est appelée Patara dans la langue lycienne sur les inscriptions et les pièces de monnaie.

Patara devient la principale ville de Lycie lorsqu'elle passa sous le règne de Ptolémée au IIIe siècle avant J.-C. Au début du IIe siècle, lorsque la Lycie a commencé à être contrôlée par le royaume séleucide, Patara a été acceptée comme capitale de la Lycie. Cette situation est devenue officielle en 167/168 avant J.-C., lorsque Patara a obtenu son autonomie contre Rome et son indépendance contre Rhodes. Patara est devenue ainsi la capitale de la Ligue Lycienne. Les structures monumentales telles que le parlement et le théâtre construits à l'époque hellénistique dans la capitale, montrent un parallélisme avec ce processus historique. Patara, qui a préservé sa place même après son passage sous la domination romaine, a conservé son importance en tant que centre où les gouvernorats romains menaient leurs affaires judiciaires et en tant que base navale où Rome a établi sa connexion avec les provinces orientales. Alors que la Lycie est devenue une province romaine en 43 après J.-C., en 74, la Lycie et la Pamphylie sont réunies en un seul État. Patara a continué d'être la capitale.

 

Patara, qui a la réputation d'être un important centre de prophétie d'Apollon, est également un port où les grains transportés d'Anatolie à Rome sont stockés et conservés. La ville, qui a préservé son importance à l'époque byzantine, est devenue un centre considérable pour les chrétiens. Saint Nicolas, dit "Père Noël", est originaire de Patara. Par ailleurs, St. Paul est monté à bord du navire à Patara pour se rendre à Rome. Le fait que le seul signataire autorisé de la Lycie au concile d'Iznik en 325, présidé par l'empereur Constantin, était l'évêque de Patara Eudemos, est la preuve que la ville était également populaire à cette époque. Préservant son importance tout au long du Moyen Âge, Patara est resté un centre important avec l'arrivée des Turcs.

L'entrée des ruines actuelles de la ville se fait par le magnifique et bien conservé arc de triomphe romain. Il ressort des inscriptions qu'il a été construit au nom du gouverneur régional en l’an 100. Sur les pentes de la colline à l'ouest de Tak, se trouve la zone du cimetière avec des sarcophages de type lycien. Le théâtre, qui s'appuie sur Kurşunlu Tepe à la pointe sud de la ville, aurait été reconstruit en 147 après le séisme. Kurşunlu Tepe, sur lequel s'appuie le théâtre, est le plus beau coin d'où l'on peut admirer la vue générale de la ville. Les autres ruines de la cité, notamment les thermes de Vespasien, le temple corinthien, la rue principale, le port et le grenier, sont facilement visibles d’ici. Le grenier (granarium) derrière le marais au nord-ouest de la colline est l'une des structures monumentales de Patara qui a survécu. Il a été construit par l'empereur Hadrien et son épouse Sabina au 2e siècle. Au nord du théâtre se trouve le parlement, où Patara, la capitale de la Ligue Lycienne, a accueilli des réunions. L'eau de la ville a été amenée d'un rocher sur le versant de Kızıltepe, près du village d'Islamlar, à environ 20 kilomètres au nord-est. La section appelée "blocs ciclopéens" entre la source et la ville, au nord de la jetée de Fırnaz est la partie la plus monumentale de l’aqueduc.

Source: Le site du ministère de la Culture et du Tourisme



SUR LE MEME SUJET