Les premières de l'Anatolie - 03

Nous allons vous parler du tumulus d'Arslantepe, le lieu où la première cité-État d'Anatolie a été créée, il y a plus de 6.000 ans

1703954
Les premières de l'Anatolie - 03

 

Les gens réfléchissent depuis très longtemps au concept de l'« État » et essaient de savoir à quoi ressemblerait un État idéal. Ce phénomène existe depuis l'Antiquité. Les philosophes de cette époque y réfléchissaient souvent. Socrate, Platon et Aristote ont rédigé les ouvrages qui constituent le fondement du concept actuel de philosophie politique. Le plus important d'entre eux est l'œuvre de Platon intitulée « la République», dans laquelle il décrit l'Etat idéal et dont le narrateur n’est autres que son maître Socrate... On dit que chaque théorie de l'État et chaque ordre social qui ont existé jusqu'à présent, ont tous été inspirés par cet ouvrage. Alors, l'idée de l'État a-t-elle été créée par les philosophes grecs dans l’Antiquité et n’existait pas avant ?

 

On ne sait pas quand l'idée de l'État a émergé pour la première fois. Mais nous savons que l'État existait bien avant la Grèce antique. Il y a de nombreuses preuves qui démontrent que le phénomène de l’Etat a commencé à prendre forme avec la sédentarisation, pour des raisons économiques, sociales et politiques. Ces premiers Etats se trouvent en Mésopotamie et en Anatolie! Aujourd'hui, nous allons vous parler du tumulus d'Arslantepe, le lieu où la première cité-État d'Anatolie a été créée, il y a plus de 6.000 ans.

 

Le tumulus d’Arslantepe est un lieu où de nombreuses innovations ont été réalisées, qui est considéré comme le point de départ de la civilisation. Le tumulus est situé dans le district de Battalgazi à Malatya. Lors des fouilles effectuées de haut en bas, six couches de peuplement et de culture ont été découvertes. Le site a été habité de manière ininterrompue du 5ème millénaire avant J.-C. jusqu'à l'époque byzantine. En effet, la région est riche en eau grâce à l’Euphrate et ses affluents et abrite des plaines fertiles. Depuis les premiers temps, les gens ont toujours choisi des sites à proximité des ressources en eau pour s’installer, sachant que l’eau est indispensable pour vivre et pour l’agriculture. Par conséquent, différentes civilisations se sont installées à Arslantepe, allant des Hittites à l'époque romaine.

 

Les fouilles archéologiques dans le site d’Arslantepe ont débuté dans les années 1930. Depuis 1961, les fouilles sont menées par l'Université italienne « La Sapienza ». Arslantepe acquiert une importance particulière après la découverte de preuves témoignant des premiers exemples de la transition vers le système d’Etat centralisé et de l'organisation de l'État. Un temple a d’abord été mis au jour, puis un palais, un trône et des échantillons de sceaux datant d'il y a 3.000 ans, peut-être plus ! Cela signifie qu’Arslantepe était la première cité-État d'Anatolie et que la structure de l'État y avait été établie. Le palais, qui distingue Arslantepe des autres sites, est connu comme le « plus ancien palais en briques de terre du monde». La structure du palais, qui se compose de murs de 2,5 mètres de haut, d'un temple, d'un entrepôt et de salles administratives, peut être visité et les peintures datant de 5 500 ans qui ornent les murs préservent leur beauté.

Plus de 2.000 empreintes de sceaux, des armes en métal et neuf épées datant d'au moins mille ans ont été découverts dans les fouilles. Ces épées sont considérées comme la plus ancienne preuve de l'utilisation d’armes dans le monde. Les experts affirment que le palais est la preuve unique de la transition d'une société égalitaire à une société de classe et centralisée. On ne sait pas comment et pour quelles raisons ce processus a eu lieu, mais on pense inévitablement à ce que disait Platon dans son célèbre ouvrage « La République ». Platon estime qu'afin d'assurer le bien-être du peuple, l'État devrait se composer de trois éléments : «les dirigeants », « les soldats » et « le peuple ». C'était peut-être ce que pensaient les habitants  d’Arslantepe il y a 6000 ans, qui sait ?

 

Le site d’Arslantepe, où se trouve le plus ancien complexe palatial, est devenu le centre économique, politique et religieux de la région à différentes périodes. Le site tire son nom des statues de lion de la période hittite découvertes lors des fouilles. Au cours des fouilles, des fragments de poterie, des coupes, des pointes de flèches en métal, des outils en os et bien plus encore ont été découverts. Dans les entrepôts du palais, les archéologues ont retrouvé des dizaines de grandes et petites bouteilles. Ce qui est intéressant, c'est que les entrepôts et tous les ustensiles sont scellés. Les sceaux, qui ont plus de 200 styles différents, ont une conception extrêmement élégante qui surprend ceux qui les voient, même de nos jours. Cette opération est réalisée par des fonctionnaires organisés selon un plan hiérarchique. C’est en scellant les objets qu’ils les enregistraient dans les entrepôts, à partir d’une méthode digne du système comptable actuel, à une époque où l’écriture n’existait pas.

 

Arslantepe est, en dehors de la Mésopotamie, le seul site archéologique ayant témoigné d'un processus essentiel tel que la naissance du phénomène étatique, site où l’établissement de la bureaucratie a pu être prouvé. Le site est un lieu où la hiérarchie est établie dans la société, des outils représentant le pouvoir administratif comme les sceaux sont utilisés, la production en série de récipients alimentaires est lancée, des biens métalliques sont produits et l'artisanat est développé. Aujourd'hui, vous pouvez visiter les ruines extrêmement bien conservées du site transformé en musée à ciel ouvert. C’est impressionnant de découvrir et de témoigner de 6.000 ans d’histoire ! Le tumulus d’Arslantepe a été inscrit sur la liste permanente du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2021 afin de protéger les valeurs communes de l'humanité.

 

Les fouilles du tumulus d'Arslantepe, qui datent de 60 ans, ont changé la perception que nous avions de nos ancêtres de 6.000 ans. En effet, nous pensions que les gens des temps anciens étaient probablement des groupes surpeuplés primitifs et autosuffisants. Ils n'avaient pas de visages, pas de voix… Nous pensions qu'ils passaient leurs journées à cultiver et à élever des animaux dans des endroits choisis au hasard. Cependant, Nevali Çori, Göbeklitepe et Arslantepe ont aidé à dissiper le brouillard et montré à quel point nous étions loin de la réalité. Leurs palais en briques de terre disposaient même d'une canalisation d'évacuation des eaux pluviales. Leurs temples, peintures murales, sceaux et objets de la vie quotidienne, nous ont permis de réaliser que même s'ils vivaient il y a 6 000 ans, ils n'étaient pas du tout archaïques.

 

L'invention de l'écriture a permis à l’homme de passer à une étape supérieure. Néanmoins, bien avant l'invention de l'écriture, la première forme d'État est créée, l'aristocratie est née et une nouvelle structure sociale a été établie au site d’Arslantepe. C'est pourquoi le « plus ancien palais en briques de terre du monde » n'est pas uniquement un bâtiment. C'est aussi le lieu où on découvre les premières traces de l'État centralisé, d'un ordre hiérarchique officiel et d'une bureaucratie complexe.

 


Mots-clés: #Turquie , #Arslantepe

SUR LE MEME SUJET