Les premières de l'Anatolie - 23

La Cappadoce, qui fascine par sa nature ressemble à un monde fantastique...

1680398
Les premières de l'Anatolie - 23

 

Avez-vous déjà été sur une autre planète ou dans un endroit qui vous donne l’impression d’être dans un monde féérique ? Avez-vous déjà été époustouflé par ce que vous avez vu au point de douter de la réalité ? Vous êtes-vous soudainement éloigné des concepts de temps et d'espace ?

 

Ceux qui ont déjà visité la Cappadoce répondront « oui » à toutes ces questions ! Des centaines de cheminées de fées ressemblant à des sculptures façonnées par le vent, des tunnels ouverts par les rivières dans des vallées... La Cappadoce, qui fascine par sa nature ressemble à un monde fantastique... Vos traquas quotidiens disparaissent comme par magie... Le témoignage de milliers d'années s’érige silencieusement devant vous. Votre regard s’accrochera aux traces des civilisations anciennes dans les grottes, vous voudrez découvrir plus, apprendre plus, rester plus longtemps dans cette atmosphère magique…

 

L'histoire de la Cappadoce remonte à 60 millions d'années. Les roches sont formées à partir de la lave crachée par les volcans de la région. La pluie et le vent ont érodé ces roches pendant des millions d'années. Ces roches ont protégé les hommes de la chaleur, du froid et des prédateurs dès leur apparition sur terre. De plus, il existe une magnifique rivière dans la région leur permettant de subvenir à leurs besoins en eau et en nourriture : le Kızılırmak ! Le peuplement de la région s’est interrompu pendant un certain temps en raison de la réactivation des volcans. Toutefois, les individus ont regagné la région car les grottes de tuf pouvaient être facilement agrandies avec de simples outils. La Cappadoce abrite ainsi des traces de peuplement de toutes périodes.

 

Les Assyriens sont la première civilisation connue à s'être installée en Cappadoce... Les Assyriens ont créé la première colonie commerciale d’Anatolie. Les textes en écriture cunéiforme qui entrent dans l'histoire sous le nom des « tablettes de Cappadoce », contenant des règlements sur le commerce, le droit et le mariage, apparaissent également à l'époque des Assyriens. Les Hittites, qui leurs ont succédé, sont devenus la première civilisation à ouvrir des passages souterrains en Cappadoce pour leur défense. Des couloirs étroits souterrains facilement accessibles depuis chaque maison lors des attaques, les énormes pierres circulaires qui fermaient l’accès des couloirs, et le système de ventilation ont tous été développé par les Hittites. Les Perses qui croyaient au caractère sacré du feu se sont emparés de la région après les Hittites. Cette région, qui abrite les volcans, correspondait parfaitement à leurs croyances. Les Perses l'appelaient « Katpatuka », ce qui signifie « Pays des beaux chevaux ».

 

Bien que la Cappadoce couvre aujourd'hui une zone comprise entre les villes de Nevşehir, Niğde, Kayseri et Kırşehir, elle s'étendait sur une zone beaucoup plus large dans le passé. La Cappadoce était le nom de la région qui s'étendait jusqu'aux monts Taurus, Malatya et la région orientale de la mer Noire.

 

La Cappadoce a toujours été située à un point stratégique où se croisaient les routes commerciales. Ceux qui allaient à l'Est passaient par ici. Ils y séjournaient et subvenaient à leurs besoins. Pendant la période romaine, la Cappadoce est devenue une province de l'empire suite à son importance. La région, qui abritait des religions polythéistes, accueillait également Les chrétiens fuyant la persécution à Jérusalem. Les vallées formées par le miracle de la nature, les grottes et tunnels souterrains creusés dans les roches de tuf par les Hittites, sont devenus le refuge des premiers chrétiens d'Anatolie. Le but de l’arrivée en Anatolie des premiers représentants de cette nouvelle religion, n'était pas seulement de répandre leur religion. Ils voulaient d'abord sauver la vie et être protégés... La Cappadoce et ses villes souterraines ont donc servi ces nouveaux hôtes, avec leur structure unique. Cela leur permettait de réfléchir sur le concept de « la vie éternelle après la mort ». Les formations idylliques ont été identifiées au monde utopique recherché dans le christianisme. C’est pour cela que les moines et les évêques ont choisi cet emplacement. Des monastères et des églises ont été ajoutées aux maisons creusées dans la roche. Chaque jour, le nombre de ces premiers chrétiens, qui étaient en alerte mais vivaient en sécurité, a augmenté. Toutefois, le taux d'alphabétisation était faible et peu de gens parlaient latin. C'est pourquoi la peinture a été utilisée. La vie de Jésus et les récits de la Bible ont été constamment représentées sur les murs de l'église. Ces peintures sont uniques car elles reflètent l'environnement religieux, culturel et social de l'époque.

Il existe plus d'une centaine d'églises et de chapelles dans la région de la Cappadoce. La région est considérée comme le lieu où le système monastique a été créé. Une partie importante des églises est sous protection au musée en plein air de Göreme, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les églises qui attirent le plus l'attention sont l'église Karanlik, l'église Yılanlı et l'église Elmalı. Cependant, l'église Karanlik, qui signifie sombre, a une place particulière car le site ne reçoit que peu de lumière, permettant ainsi de préserver les peintures murales et celles sur le dôme.

 

 

Au début des années 1700, le voyageur français Paul Lucas, chargé par la Cour de mener des recherches archéologiques, a été impressionné par ses découvertes en Cappadoce. Il a rencontré un monde incroyable jamais connu auparavant, de gens vivant dans des maisons creusées dans la roche, des tunnels et des églises ornées de peintures murales colorées.

 

"...Quand j'ai vu les ruines d'anciennes structures sur la rive opposée du Kizilirmak, j'ai été incroyablement surpris. Il s'agissait d'un grand nombre de pyramides jamais vues. Leur nombre n'était pas de deux ou trois cents, mais de plus de deux mille., exprime-t-il dans son carnet de voyage. Mais son récit semble si irréaliste que le palais réagit et le voyageur est accusé de mensonge. Le roi Louis XIV charge son ambassadeur à Istanbul de confirmer le récit du voyageur. L'ambassadeur, qui s'est rendu en Cappadoce, a également été étonné par ce qu'il a vu, et informe le palais de la véracité du récit. Ainsi, Paul Lucas devient la première personne à présenter la Cappadoce à l’Europe.

 

 

L'Anatolie est le carrefour des civilisations, des cultures et des religions... La Cappadoce est le point d'intersection de routes importantes et de nombreuses cultures, croyances et philosophies au cœur de Anatolie. Le christianisme a mûri sur ces terres ; les terres anatoliennes ont joué un rôle important dans l’expansion de cette nouvelle religion. Des centaines d'années plus tard, des dizaines d'églises, des centaines de salles et d'innombrables tunnels creusés dans la roche, nous ont dévoilé la puissance de la foi, la solidarité et la résistance des habitants.

 

Vous pouvez définir la Cappadoce comme un conte de fées, un décor de cinéma ou un monde irréel, la Cappadoce est un lieu unique et magnifique où se mêlent l’imagination et la réalité... Elle porte les traces de civilisations millénaires. En suivant ces sentiers, vous pouvez contempler le lever ou le coucher du soleil sur une cheminée de fée, ou découvrir une géographie extraordinaire en participant à un tour en montgolfière ou à un safari à cheval… À vous de choisir !

 


Mots-clés: #Cappadoce

SUR LE MEME SUJET