Turquie: La tortue caouanne "Likya" a voyagé 296 jours et plus de 3 mille km pour rejoindre la Tunis

Une étude du ministère turc de l'Environnement a suivi, par satellite, le parcours de 8 tortues marines

1657087
Turquie: La tortue caouanne "Likya" a voyagé 296 jours et plus de 3 mille km pour rejoindre la Tunis

 

"Likya", l'une des 8 tortues relâchées des plages de Patara, Belek, Göksu et Iztuzu (sud-ouest de la Turquie) dans le cadre du "projet de suivi des tortues marines" de la Direction Générale de la Conservation des Biens Naturels du Ministère turc de l'Environnement et de l'Urbanisation, a atteint la côte tunisienne après un voyage de 296 jours.

Selon les informations recueillies par le correspondant de l'Agence Anadolu auprès des responsables de la Direction générale de la conservation des richesses naturelles, les tortues caouanne (caretta caretta), les tortues vertes (chelonia mydas) et les tortues du Nil (trionyx triunguis) se trouvant dans des zones spéciales de protection, dans le cadre de la "Convention sur la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée, sont protégées et surveillées.

Il est important pour la continuité des études de savoir quelles zones et quels pays les tortues visitent pendant leur migration et pendant les périodes en dehors de la saison de reproduction, afin de pouvoir protéger ces habitats et de prendre des mesures dans ce sens.

En conséquence, le ministère a commencé à surveiller les tortues pour la première fois l'année dernière en y attachant un appareil satellite. Des études de suivi des tortues marines avec des dispositifs de localisation par satellite sont menées par des chercheurs.

- Un voyage qui a commencé il y a 10 mois:

Dans la "région spéciale de protection de l'environnement de Patara", un dispositif satellite a été installé sur les tortues marines nommées "Likya" , "Belkis" et "Patara", le 19 août 2020, avec la participation de l'épouse du président turc, Emine Erdogan, et du ministre de l'Environnement et de l'Urbanisation, Murat Kurum. Elles ont ensuite été relâchées dans la mer.

Par ailleurs, dans le cadre du même projet, deux tortues marines nommées "Belek" et "Kadriye" ont bénéficié du même programme et ont été relâchées le 21 août 2020, alors que les tortues "Göksu" et "Mersin" ont été libérées le 29 août. Enfin, la tortue nommée "Ugurlu" a retrouvé ses zones naturelles le 23 août.

Des études ont été menées pour déterminer les zones de migration, d'alimentation et d'hivernage de ces 8 tortues marines avec des dispositifs de suivi par satellite.

- "Likya" la championne du trajet le plus long:

Selon les résultats des études dans le cadre du projet, il a été déterminé que 6 des 8 tortues marines surveillées utilisaient les eaux territoriales turques comme zone d'alimentation et d'hivernage possible après la période de nidification.

Il a été observé que les tortues, qui ont atteint leur cible et dont les données bathymétriques ont été examinées, préféraient les zones peu profondes inférieures à 50 mètres et majoritairement inférieures à 20 mètres.

"Likya", âgée de 25 à 30 ans, a emprunté le plus long parcours parmi 8 tortues marines équipées d'appareils satellites.

Avec les observations faites, il a été constaté qu'elle suit une route différente des autres tortues.

"Likya" a atteint la lagune de Boughrara, qui est une baie peu profonde d'une profondeur de 4 à 16 mètres en Tunisie, en parcourant 3 084 kilomètres, en passant par Patara, les côtes de Fethiye, le large de la Méditerranée, la côte de Benghazi en Libye, de Syrte, de Misrata et de Tripoli, avant d'atteindre les côtes de la Tunisie.

Il a été déterminé que sa zone d'alimentation était d'environ 40 kilomètres carrés, et il a été déterminé que la Likya couvrait la plus longue distance par rapport aux autres tortues, qu'elle plongeait beaucoup plus souvent, qu'elle utilisait la zone la plus large et qu'elle préférait la zone avec la température la plus basse comme zone d'alimentation et de nidification.

- La plus vieille tortue est arrivée à Dalyan:

L'une des tortues relâchées de la plage de Patara et la plus âgée des 8 tortues, entre 40-45 ans, "Belkis" a atteint la côte de Dalyan, après avoir parcouru 924 kilomètres.

"Patara", qui était partie de la même plage, a parcouru 524 kilomètres pour atteindre les rives de Kas.

"Kadriye", la deuxième tortue qui a été relâchée de la côte de Belek et qui a quitté la Turquie, a parcouru 1 206 kilomètres et a choisi l'île de Kufosini, située au sud de l'île de Crète en Grèce, comme dernière zone d'alimentation.

La tortue nommée "Belek", qui a été relâchée de la même plage, a d'abord parcouru 1 186 kilomètres jusqu'aux côtes de Fethiye et a atteint la côte méditerranéenne.

- 10 autres tortues marines rencontreront les mers cette année:

Cette année, 10 autres tortues marines seront suivies avec des dispositifs de localisation par satellite afin de réaliser des études de suivi plus complètes, d'élargir les zones d'évaluation en multipliant les données disponibles et déterminer l'impact de changement climatique sur les tortues.



SUR LE MEME SUJET