Les premières de l'Anatolie - 11

Nous vous avons parlé cette semaine de l’école de Milet qui est la première école de philosophie de l’histoire et des philosophes anatoliens qui ont ouvert la voie à la science positive.

1632906
Les premières de l'Anatolie - 11

 

A une époque, ils ont défini l’atome comme "la partie la plus petite et indivisible de quelque chose". Eh bien, à quelle époque à votre avis? Contrairement à la croyance populaire, l'atome ne fait pas partie des découvertes de l'ère moderne dans laquelle nous vivons et cette définition n'appartient pas à l'ère moderne. De nos jours, l'atome n'est plus défini de cette façon. Ce sont les anciens philosophes qui l'ont défini comme indivisible! L'idée de rechercher l'essence de tout commence avec Thales, qui est entré dans l'histoire comme le premier des sept sages de l'antiquité et de la philosophie. Thales était originaire de Milet. Le nom de la province d'Aydin d'aujourd'hui était Milet à cette époque. Avant Thales, les Ioniens croyaient que tout était planifié et gouverné par les dieux. Au lieu d'expliquer les phénomènes naturels avec des dieux de forme humaine, Thales a tenté de trouver la réalité par ses observations. Peut-être a-t-il fait le premier pas dans la formation de la pensée scientifique ... Il se demandait quelle était la substance principale et la base de tout, il n'était pas satisfait des explications mythologiques. Il a étudié l'effet de l'eau sur la nature. Il a annoncé une idée pour ce qui formerait la base de tout dans la nature.  Comme Thales n'a pas mis ses idées par écrit, nous obtenons des informations sur lui d'Aristote, qui est considéré comme l'une des sources les plus fiables de la philosophie ancienne. Aristote dit que Thales a fait la proposition que «l'eau est l'essence de tout, tout commence par l'eau» à la suite de ces recherches. Aujourd'hui, nous savons que cette idée n'est pas vraie. Mais la recherche de Thales pour cette «première», cette «essence» aurait fait de lui le père de la philosophie, et ceux qui ont suivi examineront la question de façon plus approfondie, les amenant aux atomes.

 

Les philosophes après Thales, Anaximandre et Anaximène, sont également originaires de Milet. En fait, ces penseurs sont les premiers représentants de la première école de philosophie connue dans l'histoire… Et comme vous pouvez le deviner, cette première école de philosophie de l'histoire est établie à Milet dans l'ouest de l'Anatolie. Cette école est considérée comme le premier centre de la philosophie grecque antique. Thales, Anaximandre et Anaximène sont les philosophes qui ont formé la tradition de pensée de «l'École de Milet», également connue sous le nom d '«École ionienne».

 

Même si la philosophie ne vous intéresse pas, vous connaissez peut-être Thales à travers les théorèmes mathématiques qui portaient son nom. Après avoir examiné l'eau, Thales explique que l'eau n'est pas morte, mais plutôt une substance vivifiante qui peut atteindre tout en entrant dans n'importe quelle forme. Tout en observant l'eau, il examine également le climat et le ciel. Il travaille sur la radiogoniométrie en regardant les étoiles, l'effet gravitationnel de l'aimant, et développe des théories sur les cercles et les angles. En plus d'être philosophe, Thalès de Milet est mathématicien, astronome et "premier ingénieur des eaux".

 

Le deuxième philosophe de l'école Milet après Thales est Anaximandre, lui-même originaire de Milet. Bien que nous ne sachions pas grand-chose de sa vie, nous connaissons ses œuvres. Car Anaximandre, contrairement à Thales, est le philosophe qui a lancé la tradition d'écrire ses pensées. Anaximandre, philosophe et chercheur sur la nature, a exprimé son point de vue sur la base d'observations. En d'autres termes, au lieu des éléments invisibles et imaginaires, il restait attaché à la face visible de la nature. Il a également adopté l'idée que la vie commençait dans l'eau, affirmant que toutes les terres étaient une fois sous l'eau et que les terres s'élevaient à mesure que l'eau se retirait avec le temps. Il a soutenu que la vie qui avait commencé dans l'eau se poursuivait sur terre. Il a trouvé le cadran solaire et a enquêté sur la cause des tremblements de terre avec les éclipses lunaires et solaires. Anaximandre a une autre caractéristique: il est la première personne à essayer de faire un modèle de l'univers avec la carte du monde. Selon lui, le monde a la forme d'un cylindre plus grand que sa largeur et c'est le centre de l'univers.

 

Anaximène, le dernier philosophe de l'école Milet… Il est également originaire de Milet. Il prétend que l'univers a été formé par l'entrée d'air sous différentes formes. C'est le philosophe qui est le premier à avoir eu l'idée du concept de matière. Ce fut également Anaximène qui s'occupa pour la première fois de l'air, de l'eau, de la terre et du feu, qui furent plus tard considérés comme quatre éléments de base.

 

Héraclite d'Éphèse, né et élevé dans une ville non loin de Milet, est un autre philosophe ionien. On l'appelait "Héraclite l’Obscur" dans l'Antiquité parce qu'il écrivait dans un style subtil et critique. Cela suggère que l'univers est dans un état de changement constant. C’est Héraclite qui a mis en avant cette idée avec l’expression que nous utilisons encore aujourd'hui, «on ne peut pas se laver deux fois dans la même rivière»!

 

Bien sûr, les philosophes de Milet ne sont pas limités à ceux-ci. Après l'école ionienne, Leucippe de Milet et Démocrite travaillent également sur le premier ingrédient principal qui constitue l'essence de tout. Ils proposent que les quatre éléments considérés comme fondamentaux, à savoir l'air, l'eau, la terre et le feu, peuvent être divisés en petites unités. Ils avancent l'argument selon lequel la matière est constituée de particules trop petites et indivisibles pour être vues à l'œil nu et appellent ces particules «atomus», ce qui signifie «indivisibles». Ainsi, Leucippe et Démocrite initient le courant connu sous le nom d '«atomisme». Selon les atomistes, tout dans l'univers était constitué de petits atomes qui ne pouvaient pas être perçus par les sens et ne pouvaient plus être divisés. Les atomes étaient en nombre infini et étaient en mouvement dans l'espace. L'atomisme a apporté l'ajout d'une nouvelle discipline à la science il y a environ 2500 ans, c'est-à-dire les fondements de la physique d'aujourd'hui.

 

Vers la fin des années 1800 et le milieu des années 1900, il a été prouvé que l'atome n'est pas la plus petite particule, mais se compose d'électrons, de protons et de neutrons appelés particules subatomiques. Il y avait une nouvelle question dans l'esprit des gens du monde de la physique: «Est-ce que ces particules subatomiques peuvent aussi être divisées?» Les physiciens ont commencé à faire des recherches avec beaucoup de curiosité et d'enthousiasme. De nos jours, quand nous parlons d'atomes, nous parlons à propos des "quarks et leptons" et maintenant il y a une nouvelle question qui excite les physiciens: "Les quarks et leptons pourraient-ils être désintégrés ou y a-t-il des particules plus petites qu'eux?"

 

L'aventure scientifique de l'homme a commencé sur ces terres il y a 600 ans, lorsqu'il a voulu découvrir et expliquer la structure de la matière. Thales, le premier philosophe de l'Antiquité, qui a également grandi sur ces terres, a tenté d'expliquer les phénomènes naturels par des connaissances d'observation en s'opposant aux mythes. Avec cette approche, la pensée acquiert une qualité rationnelle et scientifique, tandis que la perspective mythologique est abandonnée. Cette nouvelle perspective, diamétralement opposée à l'autre, a ouvert la voie à de nouvelles théories pour la compréhension humaine de l'univers.

 

Les philosophes anatoliens ont tenté d'expliquer l'univers en observant la nature à l'école Milet en Anatolie occidentale. C'est pourquoi Milet, de son nom actuel Aydin, était connu comme un centre scientifique. "Qu'est-ce qui constitue la matière et est-il possible de diviser la matière en sa plus petite partie?" La question s'est transformée en aventure et a ouvert la voie à une science positive. Les philosophes du processus qui a commencé avec Thales et qui s'est poursuivi avec Leucippe étaient considérés comme les pionniers de la science factuelle. Galilée a inspiré et guidé la recherche et les théories de Newton, Einstein et d'autres scientifiques, et les philosophes anatoliens ont joué un rôle important dans le destin de toute l'humanité.

 

 

 

 

 

 



SUR LE MEME SUJET