Les premières de l'Anatolie - 10

L'Anatolie est le pionnier des découvertes, des innovations et des premières...

1628738
Les premières de l'Anatolie - 10

 

    L'Anatolie est le pionnier des découvertes, des innovations et des premières. La première monnaie a été imprimée et est entrée en vigueur dans ces terres, la première banque a été établie dans ces terres, et ces terres abritent le premier centre commercial. Les fondements du commerce et de l'économie qui façonneront le monde, ont été posés en Anatolie, et la bourse a pris vie pour la première fois sur ces terres.

    La Bourse est généralement définie comme un marché où les transactions commerciales sont effectuées sous le contrôle de l'État. Elle est considérée comme l'un des éléments clés du développement et du renforcement de l'économie du pays. Quand on regarde l'histoire de la bourse, on tombe sur des informations qui remontent aux 14e et 15e siècles. Cependant, comme nous l'apprend les inscriptions des Romains et des Phéniciens, l'histoire de la bourse remonte à 1500 ans auparavant. Aujourd'hui, on pense que ces civilisations ont jeté les bases de la bourse avec la foire établie à cette époque. En fait, le sujet ne se limite pas à ces foires, il est un peu plus détaillé. Aujourd'hui, l'ancienne ville d'Aizanoi (Ayzanoi) dans le district de Çavdarhisar de Kütahya est connue comme la première bourse du monde, pour des raisons que nous expliquerons tout à l'heure.

 

    Aizanoi était une ville liée à la Phrygie dans les temps anciens. Les Phrygiens sont considérés comme les personnes les plus anciennes d'Anatolie après les Hittites. Le roi Midas, célèbre pour ses légendes, qui transformait tout ce qu'il touchait en or ou qui avait des oreilles d'âne, est le roi des Phrygiens. Les Phrygiens sont une civilisation intéressante qui a réalisé de nombreuses premières sur ces terres. Par exemple, ils sont les premiers à trouver le «péroné», qui est l'ancêtre de la goupille de sécurité que nous utilisons couramment aujourd'hui. Les Phrygiens ont été les premiers à inventer et à utiliser des instruments de musique tels que la flûte et la cymbale. Selon Strabon, le célèbre spécialiste de la géographie de l'Antiquité, les Phrygiens étaient les inventeurs des instruments tels que le «daf» et la «lyre». La civilisation où l'on rencontre pour la première fois des fables appelées histoires d'animaux est aussi celle des Phrygiens… Parce qu'Ésope, le créateur des fables, est phrygien! Les mots resteront insuffisant pour pouvoir vous décrire les Phrygiens qui furent les premiers orfèvres d'Anatolie et qui ornèrent la plus ancienne mosaïque connue au monde. Abordons ce sujet dans nos prochains programmes et revenons à notre sujet actuel.

 

    La ville phrygienne d'Aizanoi s'est enrichie à l'époque romaine grâce à la production de céréales, de raisins et de laine, et sa réputation a dépassé les frontières de la région. De nombreux bâtiments ont été construits pendant cette période, et la ville a traversé une période brillante. Bien qu'il fût un centre épiscopal au début de la période byzantine, il perd de son importance dans les périodes suivantes.

    En 1824, attirant l'attention des voyageurs européens, Aizanoi est redécouverte. Cependant, il faut cent ans avant que les premières fouilles ne commencent. Dans ces fouilles, le temple de Zeus qui est le mieux conservé, le complexe stade-théâtre, la rue à colonnades, deux bains, l'agora, le gymnase (gymnase), les cours d'eau, les ponts, les nécropoles sont mis au jour... Aizanoi qui est une des autres villes magnifiques de son époque, comme Bergame, Side et Ephesus, révèle à nouveau sa gloire des centaines d'années plus tard.

    On pense que Zeus, le dieu des dieux dans la mythologie grecque, a vécu sur le mont Olympe. Plus de vingt montagnes, dont le nom est Olympos, se trouvent en Anatolie. En tant que tel, de nombreux autels et temples ont été construits au nom de Zeus, le dieu des dieux. Zeus est si important dans l'Antiquité! ... Le temple d'Aizanoi est l'un des rares exemples d'Anatolie qui a survécu jusqu'à nos jours en conservant sa forme originale parmi les bâtiments anciens. Il est connu comme le temple de Zeus le mieux conservé d'Anatolie, mais il est également considéré comme l'un des temples de Zeus les mieux conservés au monde. Ce temple est construit selon un plan original, qui n'est pas très familier en Anatolie. En fait, il n'y en a pas d'autre similaire pendant cette période. Le temple de Zeus a été construit de façon à être entouré de 124 colonnes et ces colonnes sont recouvertes de poutres en marbre. Ce style architectural le rend différent des autres... L'élément le plus important qui distingue le bâtiment des autres temples est la place voûtée sous le sol, qui ne ressemble à aucun autre au monde... Cet endroit a survécu jusqu'à nos jours dans sa forme originale. Aujourd'hui, ce quartier, qui dégage une atmosphère mystique, est accessible par des escaliers. Dans le passé, il y a différents arguments sur le but de cette section où seuls les prêtres pouvaient descendre. On pense qu'il s'agit d'un entrepôt ou d'un centre de divination où sont conservés les cadeaux à Dieu Zeus. Selon la légende, on dit que cet endroit a été conçu de cette manière pour rappeler une grotte car la mère de Zeus l’avait accouché dans une grotte.

    Un tremblement de terre se produit à Çavdarhisar en 1970... Le tremblement de terre de Gediz, est entré dans les registres comme le 6e plus grand tremblement de terre de la Turquie en raison des dégâts et des victimes qu’il a causé… Çavdarhisar est en ruine, mais comme le Phoenix, renaissant de ses cendres, une structure émerge parmi les ruines: cette structure est la plus ancienne et la première bourse commerciale du monde, le Macellum (makellum). À l'époque romaine, les macellums sont des marchés circulaires entourés de magasins où de la viande fraîche, du poisson et d'autres produits alimentaires sont vendus tous les jours de la semaine. Le macellum d'Aizanoi, en revanche, n'est pas seulement la première bourse du monde, mais aussi le premier lieu de l'histoire où la lutte contre l'inflation a été initiée. La méthode de lutte initiée par l'empereur romain de l'époque est simple. Sur le marché impérial, à savoir le "macellum", des prix maximaux sont déterminés pour tous les produits vendus. L'objectif est que les gens achètent partout le même produit au même prix et d'éviter des nombres exorbitants. Les produits à vendre ont des prix fixes et la vente au-dessus des prix déterminés est interdite. Cette décision de l'empereur fut publiée sous le nom de «Décret sur les prix plafonds» et annoncée par écrit sur les murs en macellum. Dans le décret, il était écrit qu'en raison de l'avidité et de l'ambition du peuple, il n'y avait plus de paix économique dans l'État et donc un équilibre des prix a été mis en place. Ce décret est un document détaillé qui donne une idée du transport, du salaire, du travail, des biens achetés et vendus, du trafic commercial et de la vie sociale.

 

    Aizanoi est célèbre pour ses premières et ses structures uniques… Le théâtre et le stade de la ville ne ressemblent à aucun autre au monde car ces structures sont situées ensemble et sont inscrites sur la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO en raison de cette caractéristique. Relié l'un à l'autre par deux portes principales, le théâtre a une capacité de quinze mille spectateurs et le stade de treize mille. Le théâtre a une acoustique forte et se distingue par ses décorations frappantes. On sait que les Jeux olympiques ont eu lieu dans le stade Aizanoi, mais sous sa forme originale la structure est une arène. C'est donc un endroit où les gladiateurs s’affrontent. A cette époque, les combats de gladiateurs entre eux, contre les animaux sauvages ou les criminels étaient qualifiés de "sports".

    Il y a deux bains romains à Aizanoi. Le premier est un très grand bain public, entre le complexe théâtre-stade et le temple de Zeus. Le deuxième bain attire l'attention avec ses riches décorations et ses mosaïques au sol. La délicatesse des mosaïques, restées intactes sur le sol du bain, nous montre à quel point le travail de la mosaïque était avancé à cette époque. Sa forme originale a été déformée lorsque cette partie en mosaïque du bain est transformée d'abord en basilique puis en église avec l'acceptation du christianisme.

    Aizanoi est une ville magnifique qui porte l'expérience de milliers d'années à nos jours et où la vie a continué avec différentes cultures depuis le jour où elle a été fondée… Elle devient une maison pour les Phrygiens, l'Empire romain, les Byzantins et les Seldjoukides. Un tremblement de terre se produit, des personnes meurent, tout est démoli, mais avec ce désastre, les âges passés montrent à nouveau leur visage en disant "je suis encore là". Cette magnifique et grande ville qui a été mise au jour commence à être connue sous le nom de "Deuxième Éphèse" avec ses structures architecturales impressionnantes.

 



SUR LE MEME SUJET