La culture à travers l'eau -26

L'aventure de l'homme sur terre a commencé par l'imitation de la nature. L'homme a cessé d'imiter et a commencé à inventer et à produire, mais c’est allé jusqu'à dominer la nature

1588320
La culture à travers l'eau -26

 

L'aventure de l'homme sur terre a commencé par l'imitation de la nature. L'homme a cessé d'imiter et a commencé à inventer et à produire, mais c’est allé jusqu'à dominer la nature. Quand nous pensions régner sur la nature et l'eau, est-ce que nous la massacrions en réalité ? Depuis quand nous pensons que l'homme est supérieur à la nature et que tout dans la nature existe pour l'homme et devrait le servir ? Cette grosse erreur a-t-elle commencé pendant la révolution industrielle, alors que les conditions de travail se dégradaient et que le seul objectif était de produire plus et de gagner plus ?

En raison de la croissance démographique, de la pollution rapide des ressources d’eau propre depuis la révolution industrielle et du changement climatique, la valeur de l'eau a encore accru aujourd'hui. Elle est maintenant appelée « l’or bleu ». Aujourd'hui, certains estiment que ce qui a de la valeur sera dûment respecté et que la chose la plus importante et la plus vitale au monde qu’est l'eau, ne peut être gratuite.

Ils pensent que l'eau doit être commercialisée, échangée en bourse comme le pétrole. Par cette idée concrétisée en Australie, la dystopie est devenue réalité ! Les agriculteurs peuvent trouver de l'eau pour leurs champs ou leurs animaux que s’ils paient ! Ceux qui n'ont pas d'argent passent des jours mauvais. Les guerres d'eau décrites dans les films que nous regardons comme s'il s'agissait d'événements qui se produiront dans un avenir très lointain sont peut-être sur le point de se produire !

N'est-il pas effrayant de penser que l'eau ne sera utilisée que par ceux qui ont de l'argent et que les autres n'y auront pas accès ? Ceux qui essaient de commercialiser l'eau ignorent le droit à l'eau et bien sûr le droit à la vie ! Il est inacceptable de vendre le droit à la vie pour le peuple de cette terre, façonnée par la philosophie du célèbre philosophe Mevlana qui dit: « L'eau nourrit les nécessiteux et les orphelins, et donne vie à ceux qui ont soif ». Car s'il n'y a pas d'eau, il n'y a pas de vie...

L'eau n'est-elle qu'une formule chimique ? Suffit-il de dire qu’elle est composée de deux molécules d’hydrogènes et une d'oxygène ? Alors pourquoi l'eau ne peut-elle pas être produite, reproduite, envoyée dans les zones frappées par la sécheresse et les pénuries d'eau ? Parce que bien que cela puisse paraître simple, la question de l’eau est très complexe. Quiconque comprend l'importance vitale de l'eau sait qu'elle est plus précieuse que même le métal le plus précieux. Il y a un grain d'or dans chaque goutte d'eau, dit un proverbe ouzbek. L'eau n'a pas de prix! La valeur de l'eau est au-delà de toute autre chose ; car la vie et l'environnement habitable ne sont possibles qu'avec de l'eau.

Malheureusement, l'eau potable dans le monde diminue considérablement, notre monde est confronté à une crise mondiale de l'eau ... Par conséquent, l'eau apparaît comme une source de grande importance pour l'existence des pays, leur avenir, leurs intérêts sécuritaires et leur développement économique. Les incendies majeurs qui apparaissent sur d'autres continents, notamment en Australie, sont considérés comme des signes avant-coureurs de la sécheresse.

 

Les eaux de ce monde, en particulier les rivières, sont les témoins silencieux de ce qui se passe ... Pendant des milliers d'années, elles ont vu à la fois les secrets et les choses qui se sont déroulées devant tout le monde ... Si elles pouvaient parler, peut-être qu'elles pourraient nous donner les réponses que nous cherchons, la vérité que nous ignorons...

L'eau était ce qui existait dans le monde avant que la vie ne commence… Elle était ancienne… Inaccessible… Les gens étaient faibles devant elle, et souvent impuissants… Ils voyaient l'eau plus forte qu’eux, ils en avaient peur au début… Puis ils ont commencé à s'installer sur les bords de l'eau. Parfois ils l'adoraient, parfois ils essayaient de se guérir avec de l'eau. Certaines régions ont eu de la chance par rapport à d'autres en termes d'eau, car la plupart des eaux euphoriques, des lacs et des mers leur ont été accordées.

Peut-être étaient-ils plus avantageux parce qu'ils avaient un facteur de puissance si important, l'eau. Mais encore une fois, en raison de ces avantages, ils ont été exposés aux guerres et aux invasions. L’Anatolie est l’une de ces régions ! Pendant 26 semaines, nous avons tenté d'expliquer les civilisations qui ont fleuri avec l'eau et laissé des traces au monde entier en Anatolie, qui a été témoin du début de l'histoire et laissé des traces permanentes dans l'histoire, ainsi que la relation de ces civilisations avec l'eau. Nous vous avons fait voyager à travers le temps dans cette magnifique géographie.

Nous avons commencé notre programme avec les Sumériens, pionniers de la civilisation avec leur succès dans l'irrigation agricole. Les Sumériens ont drainé les marais, construit des canaux d'irrigation et évité les inondations. Nous avons parlé des Babyloniens, qui connaissaient très bien l'importance de l'eau, mais aussi de l'une des sept merveilles du monde antique, ces magnifiques jardins et les jardins suspendus de Babylone...

Nous avons parlé des Hittites qui avaient une relation complètement différente avec l'eau, de l'ancien barrage hittite qui est le seul et unique au monde qui fonctionne, ainsi que du monument Eflatunpınar avec ses bassins sacrés. Dans l'est de l'Anatolie, dans cette géographie rude, nous avons parlé des Ourartéens, qui ont utilisé une technologie bien au-delà de leur temps, en construisant des ouvrages hydrauliques qui ont survécu jusqu'à aujourd'hui et qui sont considérés comme la civilisation de l'irrigation.

Nous avons parlé de l'aqueduc Pollio et du magnifique aqueduc de Valens, qui a résolu le problème d'Istanbul, qui souffre de pénurie d'eau depuis des siècles, parmi les structures monumentales qui apparaissent quand on s'y attend le moins. Nous avons expliqué le premier ingénieur hydraulique, Thales de Milet, les lieux de nettoyage et de socialisation de son époque, les bains romains et turcs de renommée mondiale, les citernes qui répondent aux besoins en eau des villes et les magnifiques fontaines qui attirent des milliers de touristes chaque année.

Nous avons parlé du plus vieux phare du monde à Patara, la capitale de l'Union lycienne, le pays de la lumière, et de la merveille d'ingénierie à Delikkemer, l'une des structures uniques du patrimoine archéologique anatolien. Nous avons également expliqué Perge, l'une des villes les plus organisées et associées à l'eau, connue sous le nom de ville de l'eau de l'Anatolie, et de la célèbre ville antique d'Aspendos où l'architecture et l'art se mêlent à l'eau.

Nous avons également évoqué Pamukkale, une œuvre magnifique créée par la combinaison de la nature et de l'eau, et le Royaume de Pergame, qui a présenté à l'humanité le papier parchemin résistant même au feu, et qui a utilisé l'eau pour le traitement...

Nous avons également parlé des fontaines et des ponts qui sont des éléments culturels, religieux et architecturaux essentiels des Turcs, mais aussi des thermes exceptionnels sur ces terres ainsi que de l’Euphrate et du Tigre dont les eaux dépassent les frontières de la Turquie et l’histoire est plus ancienne que celle de l’homme sur Terre.

Au cours des milliers d'années d'histoire de l'Anatolie, il est possible de croiser les étapes que l'humanité a traversées de l'âge de pierre à nos jours, et de suivre son développement ... Dans ce développement, nous avons suivi les traces des structures d'eau... Certaines d’entre elles étaient intactes depuis tout ce temps, certaines autres encore fonctionnelles alors que nous avons été éblouis même avec leurs ruines de certaines autres. Nous avons vu que certaines des structures de l’Anatolie qui ont trait à l’eau, sont de rares exemples au monde, et certaines d’entre elles sont les seules ! Nous vous avons présenté les ouvrages hydrauliques qui sont très en avance sur leur temps, et les villes connues par leur architecture et leur art.

Nous avons écouté ces civilisations qui nous ont expliqué la valeur de l'eau il y a des centaines et des milliers d'années auparavant. Dans la géographie anatolienne, où l'histoire a commencé, nous avons tenté d'expliquer le patrimoine et la culture hérités du passé à travers l'eau et le rapport établi avec l'eau. Il y a beaucoup d'histoires sur ces terres, qui n'ont pas encore été racontées, des structures d'eau à découvrir, des histoires écrites pour l'eau, des histoires écrites par l'eau ... Il y a beaucoup plus de choses à dire sur l'eau dans cette terre ancienne où le passé et le futur s’entremêlent ! L’eau est la matière qui fait de nous ce que nous sommes et qui constitue la culture des habitants de l’Anatolie, sa sagesse et cette mosaïque culturelle.

Nous avons également écrit sur l'eau et essayé de raconter les milliers d'années       d'aventure de l'eau en Anatolie. Nous vous avons fait part de nos voix pour qu'elles ne   disparaissent pas comme des écritures sur l'eau.



SUR LE MEME SUJET