La culture à travers l'eau - 18

Nous allons vous parler aujourd'hui d'une nature qui semble surréaliste, Pamukkale ...

1553601
La culture à travers l'eau - 18

 

Des lacs roses, des lumières vertes couvrant le ciel, une plage rouge ou des bassins blancs aux allures de barbe à papa ... Si vous pensez que vous ne pouvez les voir que dans des rêves ou dans des films de science-fiction, détrompez-vous! Tout ceci est bien réel, mais ce sont des images dont nous n’avons pas l’habitude ... Par conséquent, elles évoquent un côté surréaliste, un décor de cinéma ou un rêve pour la plupart des gens. Vous avez certainement entendu les mots surréalisme ou surréalisme, même si vous n'êtes pas directement intéressé par l'art et les mouvements artistiques. Nous allons vous parler aujourd'hui d'une nature qui semble surréaliste, Pamukkale ...

 

Les travertins de Pamukkale qui ont pris des millénaires à se former... Durant ces milliers d'années, l'eau, riche en calcium, émerge des profondeurs de la terre, se durcit et se transforme en couches de calcaire blanc et brillant. Ces fabuleux bassins blancs ont été fréquentés, au fil de l’histoire, par ceux qui voulaient trouver remède. Ressemblant à un champ de coton ou à une mousse de lait, cette merveille de la nature, avec ses bassins disposés en étages de 2700 mètres de long se déversant les uns sur les autres et ses chutes de stalactites de 50 mètres de long, peut perturber votre perception de la réalité. La vue ne suffit pas, il faut aussi toucher les travertins! ... C'est bien réel mais vous  serez fasciné par sa beauté comme si vous étiez tombé dans un monde fantastique ... Pamukkale vous accueille, en vous éblouissant avec cette œuvre hors-du-commun de la nature.

 

Une ville a bien évidemment est établie à côté de ces travertins, qui fascinent par leur apparence et leurs eaux à propriété curative: Hiérapolis ... La cité antique de Hiérapolis, construite à l'époque du royaume de Pergame, a toujours été une ville populaire. Hiérapolis, était le nom antique de Pamukkale, qui est une combinaison des mots «coton» et «château» en turc, et se trouve à 17 km au nord de Denizli. L’origine du nom « Hiérapolis », proviendrait de Hiera, la reine des Amazones, mais il n'y a aucune preuve à l'appui. En fait, "hiera" signifie "sacré" en langue hellénique. En raison du grand nombre de temples dans la ville, la ville était appelée "Hiérapolis" qui signifie "ville sainte". Strabon, le célèbre géographe de l’Antiquité, dit dans ses œuvres que Hiérapolis était une ville phrygienne. À la lumière des informations obtenues aujourd'hui, on sait que la ville existait avant la période hellénistique. Pendant l'Empire romain, elle était la capitale de la région phrygienne. Hiérapolis est devenu un centre très important à l'époque byzantine. Bien que la ville n'ait pas été initialement désireuse d'accepter le christianisme, elle a ensuite joué un rôle important dans l’expansion de la religion.

 

Hiérapolis, ou Pamukkale, était célèbre pour le travail du métal et de la pierre, mais sa véritable renommée venait du tissage des tissus. Les produits textiles tels que les tapis, les kilims et les tissus fabriqués dans la ville étaient exportés vers les pays de la région méditerranéenne par des navires du port d'Éphèse. Le produit d'exportation qui a fourni une grande richesse à la ville était le tissu violet connu sous le nom de «violet royal» et de «violet impérial» à travers l'histoire. Cette couleur, qui était perçue comme un indicateur de statut et de privilège dans les temps anciens, était très difficile à obtenir et donc extrêmement précieuse. Seuls les descendants royaux, le clergé et une certaine noblesse pouvaient porter les vêtements de couleur violette. Les gens ordinaires n'avaient pas le droit de le porter! Les artisans de Hiérapolis avaient appris à produire cette couleur, principalement en traitant un type de coquille de mer, et en utilisant parfois des matériaux différents. Seul 1 gramme de couleur violette pouvait être obtenu à partir de plusieurs kilos de coquillages et de longs efforts! Le coût était donc élevé pour cette couleur très précieuse, par conséquent, la ville s’était enrichie en répondant à cette demande. En plus du savoir-faire des maîtres teinturiers, ils disposaient également de l’aide de la nature ... L'eau thermale qui a formé les travertins de Pamukkale contient une forte quantité de calcaire, ce qui a fourni un avantage important aux maîtres teinturiers dans l'obtention de la couleur violette.

Il est à noter que cette couleur est toujours utilisée dans le christianisme et les messes!

 

Avec son théâtre antique, ses temples, ses fontaines monumentales, son gymnase et ses tombes, la cité antique de Hiérapolis est encore aujourd'hui un centre d'attention. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial culturel et naturel de l'UNESCO avec ses travertins et ses ruines antiques.

 

Venons-en au rapport de la ville à l'eau ... Comme dans la plupart des villes de l'époque romaine, les aqueducs étaient utilisés pour fournir de l'eau potable à Hiérapolis. L'eau était acheminée vers la ville par deux aqueducs construits sur les collines qui l'entourent. L'eau, amenée dans les rues de la ville avec des tuyaux en terre cuite, était acheminée vers les maisons au moyen de tuyaux plus petits. La structure frappante parmi les structures hydrauliques de la ville sont les bains romains. Les bains publics, convertis en musée d'archéologie où sont exposées des sculptures et autres découvertes archéologiques, sont l'une des plus grandes structures de la cité antique de Hiérapolis. Une autre structure hydraulique remarquable est le bâtiment de la fontaine du Triton ... Ce bâtiment monumental se compose d’un bassin de 70 mètres de long et de niches dans lesquelles sont placées des statues ... Il y a aussi des "latrines" ou structure de toilettes dans la cité antique. Les Romains avaient construit des canaux d'eau pour les «latrines», qui sont les premières toilettes publiques, pour transporter séparément l'eau usée et l’eau propre. En ruine à cause du tremblement de terre, les latrines ont survécu jusqu'à aujourd'hui avec toutes leurs parties.

Le théâtre antique est l'une des structures importantes de la cité antique de Hiérapolis, qui est l'un des plus beaux exemples de théâtres romains d'Anatolie. Le théâtre, dont la construction a duré environ 150 ans et attire l'attention par son acoustique et sa taille, a survécu jusqu'à aujourd'hui avec toutes ses façades. Venons-en maintenant à la partie la plus intéressante de la cité antique, la "Porte de l'Enfer", c'est-à-dire le sanctuaire de plutonium... C'est une grotte qui était considérée dans le monde antique comme la porte d'entrée au pays des morts. Conscients de cette curiosité, les sorciers et plus tard les prêtres transformèrent cette grotte en un espace où ils démontraient leur puissance. La quantité importante de dioxyde de carbone dans l'eau thermale de la grotte provoque naturellement la mort de ceux qui y entrent. Pour ne pas être affecté par le gaz, les prêtres entraient en retenant leur souffle et repartaient avant de mourir. Ainsi, aux yeux des gens qui ne savaient pas que les prêtes avaient résolu le mystère de la grotte, cela ne faisait que renforcer leur pouvoir ...


Les fouiles archéologiques ont révélé que la source des eaux thermales formant les travertins de Pamukkale est cette grotte. Des fragments appartenant à la période phrygienne ont également été découverts lors de ces fouilles. Cela nous indique que la grotte a été visitée par les Phrygiens, qui ont vécu avant les Romains.

 

En raison de son emplacement sur la ceinture sismique, Hiérapolis a subi deux séismes majeurs la détruisant totalement. Lors de ces tremblements de terre, un fossé s’est creusé au milieu de la ville et au fil du temps, les magnifiques colonnes et statues de la ville se sont couvertes d'eaux thermales, formant ainsi la «piscine antique». Aujourd'hui, cette piscine est l'endroit le plus intéressant de Pamukkale après les travertins. Dans cette piscine antique, vous avez la chance de parcourir l'histoire de plusieurs millénaires, en nageant! Qui peut refuser une telle expérience! La température de la piscine antique, alimentée par les eaux thermales, est de 36 degrés été comme hiver ... Il y a aussi un mythe sur cette piscine, on pense que la reine égyptienne Cléopâtre, qui recherchait la beauté et la longue vie, a également nagé dans cette piscine.

 



SUR LE MEME SUJET