Le 23 octobre dans l'histoire

Le 23 octobre 2011, deux des plus grands séismes en Turquie ont eu lieu l’un après l’autre à Van.

1512268
Le 23 octobre dans l'histoire

 

Le 23 octobre 1956, une révolte a commencé en Hongrie contre l’occupation et la souveraineté de l’URSS. Lors des manifestations qui se sont répandues dans tout le pays, les protestataires ont réclamé le retrait des soldats soviétiques. Sur ce, l’URSS a décidé d’occuper la Hongrie et l’Armée rouge a assiégé la capitale Budapest. Le Premier ministre Imre Nagy a demandé l’aide de l’ONU contre les Soviétiques mais n’a pas reçu le soutien souhaité. Le nouveau gouvernement hongrois que l’URSS a fondé après le siège, a condamné à la mort plus de 300 manifestants et responsables dont le Premier ministre Imre Nagy. En 1989, 100.000 Hongrois ont pris part à la cérémonie de commémoration de Nagy et l’Etat hongrois a procédé à sa réhabilitation posthume.

 

Le 23 octobre 1983, un attentat suicide a été perpétré à l’aide de camions piégés dans le quartier général de la force de paix américaine et française à Beyrouth, capitale libanaise. 241 soldats américains et 58 soldats français ont perdu la vie dans l’attaque.

 

Le 23 octobre 2011, deux des plus grands séismes en Turquie ont eu lieu l’un après l’autre à Van. Un second séisme de magnitude 7,2 a eu lieu 18 jours après le premier séisme de magnitude 6,7. Au total 644 personnes ont perdu la vie et plus de 4.000 autres ont été blessées dans les deux tremblements de terre. Près de 3.000 bâtiments se sont effondrés à Van et ses alentours.

 



SUR LE MEME SUJET