La Culture à travers l’eau - 04

L’eau n’est pas seulement une ressource dont dépendent nos vies, mais aussi toute l’histoire des civilisations

1493293
La Culture à travers l’eau - 04

 

Ceux qui suivent les étapes de l’histoire de l’humanité, remarqueront que l’eau a joué un rôle étonnamment important dans ce processus. L’eau n’est pas seulement une ressource dont dépendent nos vies, mais aussi toute l’histoire des civilisations.

Continuons à vous raconter les civilisations de la Mésopotamie qui englobe la géographie anatolienne et notre voyage dans le temps… Pour les civilisations mésopotamiennes, la terre était la déesse mère et l’eau, le dieu père. La terre donne naissance et l’eau donne vie… Par conséquent, ils les considéraient comme un dieu et pour se protéger de la colère de l’eau et de la terre, et obtenir de bonnes récoltes ils procédaient à des sacrifices… Leur survie dépendait de la terre et de l’eau, leur but prioritaire était de se nourrir et de se loger… Ils ne sauront jamais même des siècles plus tard, que le façonnement de la civilisation sur ces deux ressources ne perdrait pas de son importance et continuerait même crescendo.

La civilisation se développe sur des milliers d’années en suivant les traces de la civilisation précédente et en ajoutant de nouvelles sur son passage. La civilisation précédente ne disparaît jamais complètement même si la plupart d’entre elles ont été pillées et détruites après les invasions. Elles continuent d’influencer les autres civilisations et cultures. Des civilisations et Etats ont été successivement fondés sur les terres fertiles de la Mésopotamie. Après les Sumériens, la plus importante civilisation mésopotamienne ayant le plus contribué à l’humanité sont les Akkadiens. Les Akkadiens sont un peuple primitif guerrier, ancêtres des Assyriens et des Babyloniens. Ils ont d’abord travaillé en tant q’ouvriers dans les cités-Etats des Sumériens avant de se rebeller et de fonder leur propre Etat. Contrairement aux Sumériens, les Akkadiens ont créé une administration centrale puissante. C’est pour cela que les Akkadiens sont connus comme l’Etat ayant fondé le premier royaume centralisé de l’histoire. Ce sont de nouveau les Akkadiens qui ont créé la première armée régulière de l’histoire… Grâce à cette forme d’administration et leur structure de communauté guerrière, ils ont rapidement élargi leur territoire pour devenir le premier empire de la scène de l’histoire.

Les Akkadiens ont également remarqué l’importance du commerce fluvial ; ainsi que l’utilisation du fleuve de l’Euphrate comme principal moyen de transport pour le commerce dans le Golfe persique. Mais au lieu de s’enrichir par le commerce, ils ont suivi une méthode différente. Ils attaquaient les localités bordant le fleuve pour les inclure dans leur territoire. Ils ont ainsi élargi leur territoire dans un court laps de temps et se sont aussi enrichis. Les Akkadiens ont également remarqué la richesse en minéraux de l’Anatolie, ce qui les a poussés à mener des expéditions dans cette région. D’après les informations obtenues à partir des inscriptions, ce peuple guerrier s’est emparé des monts Amanos et Taurus qu’ils baptisent les monts Argent, et mènent des expéditions à Acemhoyuk près du lac salé, soit jusqu’à l’Anatolie centrale. Leur tâche est facilitée par le fait que ce sont des cités-Etats qui se battent, au lieu d’un grand Etat central. Ces expéditions réussies leur permettront de devenir un Etat puissant dominant la région, jusqu’à son effondrement…

Savez-vous quel était l’ancêtre de l’ordinateur, devenu de nos jours un outil indispensable ? Vous serez probablement surpris mais la réponse à cette question est un boulier ! L’abaque de perles colorées est peut-être un outil que la plupart d’entre nous considère comme un jeu d’enfant qui nous initiait aux mathématiques. L’abaque avec ses pièces mobiles est considéré comme la première calculatrice. Pourquoi a-t-on commencé à parler de l’abaque ? Parce qu’il est temps de parler de la civilisation qui a inventé l’abaque….Il s’agit des Babyloniens…L’abaque était d’une grande importance dans le commerce avec les communautés qui ne savaient pas compter, son importance s’est perpétuée pendant des siècles… Cet outil simple mais fonctionnel a également joué un rôle dans le développement du concept du « zéro », qui a une importance indéniable en mathématiques. Evidemment, à l’époque ce n’était pas des perles colorées, mais des cailloux, des haricots ou des perles de boue qu’utilisaient les Babyloniens. Par la suite, le boulier a été développé par les Chinois.

Qui sont donc les Babyloniens, ont-ils uniquement offert le boulier à l’humanité ? Les Babyloniens sont une civilisation primitive influente dans la région, successeurs des Akkadiens. Le nom Babylone qui est la combinaison des mots « Bab » et « ilu », signife « la porte de dieu ». Il nous faudrait beaucoup de temps pour parler de leur contribution à l’humanité, en effet nous devons beaucoup de choses aux Babyloniens. Découvrons tous ensemble cette civilisation et son héritage…

Au lieu du nombre « 3,14 «  que nous connaissons sous le nom de Pi, les Babyloniens ont utilisé le nombre « 3,12 », qui est très proche, ce qui est considéré comme surprenant par les mathématiciens pour cette époque. Ils ont travaillé sur le système d’irrigation et fabriqué des machines élevant l’eau par des méthodes qu’ils ont développées.

On considère que les Babyloniens ont jeté les fondements de l’astrologie, en développant le savoir hérité des Sumériens, créant des cartes sur la visibilité des étoiles et des planètes, et la tentative de lire l’avenir à partir de ces cartes.

La loi de Hammourabi est probablement la première qui nous vient à l’espirt lorsque l’on parle des “premières lois écrites de l’histoire”. En réalité, les Sumériens ont été les premiers à écrire les lois, mais la civilisation babylonnienne fondée après les Sumériens, a créé la “première constitution” de l’histoire composée de 282 articles en y ajoutant de nouvelles règles et lois. Le roi de Babylone, Hammourabi, a assuré l’unité et l’ordre de son pays avec ces lois sévères connues sous le nom de la “loi du talion”. La notion de propriété est mise en avant dans ces lois en écriture cunéiforme sur une stèle de 2 mètres de haut… Dans ces terres où l’eau est précieuse, des articles concernant l’eau figurent aussi dans ces lois.

Quand on parle des Babyloniens, le sujet incontournable sont les jardins suspendus de Babylone et la tour de Babel… Les jardins suspendus de Babylone sont considérés comme l’une des sept merveilles du monde antique. D'importantes découvertes ont été faites lors des fouilles archéologiques, toutefois leur emplacement n’a toujours pas été trouvé. Les fouilles laissent à penser que les jardins étaient à plusieurs étages et de l’eau était puisée de la rivière à partir de canaux inclinés pour irriguer les jardins. Les sources écrites de l’époque indiquent que les jardins étaient soutenus par de hautes colonnes et qu’il y avait de grandes fosses de terre pour que de grands arbres et plantes puissent pousser. Ces mêmes sources précisent que l’eau puisée de l’Euphrate était acheminée aux jardins des étages supérieurs avec des pompes, et que ces jardins étaient composés de dômes et de colonnes.

Les Babyloniens ont également construit une tour dans ce jardin majestueux pour atteindre le dieu babylonien, mais cette magnifique tour a été détruite lors de l’invasion perse. Par la suite, Alexandre le Grand est arrivé à Babylone et a été fasciné par la tour, même détruite, et a employé des milliers de personnes pour la restaurer. Nous ne savons pas si la tour en question est la même que celle citée dans les livres des religions divines. Mais on la retrouve différemment dans la Torah, dans la Bible et dans le Coran… L’histoire la plus connue de la tour de Babel est la suivante: Les gens décidèrent de construire une tour s’étendant jusqu’au paradis pour atteindre Dieu… Cette décision fâcha Dieu et punit chacune des personnes ayant travaillé dans sa construction en leur donnant une langue différente. Il coupa ainsi la communication entre les personnes et mis fin à la construction de la tour. En espérant trouver une personne parlant la même langue, les travailleurs de la tour se sont dispersés dans diverses régions du monde et c’est ainsi que les langues parlées se répandèrent dans le monde. Bien que ce soit une légende, la tour de Babel a une signification symbolique car elle met en évidence d’une part l’arrogance et la vanité des gens, et de l’autre le talent et la détermination.

Nous vous avons parlé aujourd’hui des Akkadiens qui ont été les premiers à saisir l’importance du commerce fluvial et des Babyloniens, installés près de l’Euphrate, qui ont grandement contribué à l’histoire de l’humanité.

 



SUR LE MEME SUJET