Cuisine turque: préparation du café turc

2,25 milliards de tasses de café sont consommées chaque jour dans le monde.

Cuisine turque: préparation du café turc

Aimez-vous le café ? Au lait, sans sucre, café filtre ou en granule… Parfois pour se réveiller le matin, parfois pour un petit plaisir à midi, ou après un bon repas… Quoi qu’il en soit, 2,25 milliards de tasses de café sont consommées chaque jour dans le monde. Mondialement célèbre, le café turc est un des cafés les plus consommés sur ces terres. Il diffère des autres cafés avec sa cuisson, la façon dont il est servi, dont il est bu, mais aussi avec le rituel de la voyance par le marc de café.

Bien que son nom soit « café turc », le café n’est pas cultivé sur les terres turques. Son association à la Turquie provient de sa méthode de cuisson développée par les Turcs. Le café est venu pour la première fois sur les terres anatoliennes du Yémen au 16e siècle. Il suscite très vite un intérêt croissant et se répand sur le territoire. Le monde occidental fait connaissance avec le café grâce aux Turcs. Les commerçants vénitiens qui sont arrivés en Turquie au début du 17e siècle, emmènent en Europe cette boisson aromatique et stimulante. Le café est vendu premièrement dans les rues, puis en 1645, il est vendu dans un commerce en Italie, un lieu qu’on appellera donc « un café ». Dès les premières années du 18e siècle, le café se répand en Europe.

L’arrivée en Autriche du café est également intéressante. L’armée ottomane qui a encerclé Vienne en 1683, est vaincue et lors de son retrait, laisse derrière elle des sacs remplis de café. Les Autrichiens pensent d’abord que c’est de la nourriture pour animaux. Mais Georg Kilschitzky qui connaissait les Ottomans, réclame ces sacs et ouvre un café à Vienne avec ceux-ci. C’est ainsi que les Autrichiens ont connu le café.

Le café turc qui est préparé et servi de la même façon depuis le 16e siècle, a une place tout autre dans la culture turque. Il réunit tous les milieux de la société et est un des principaux instruments de socialisation. Boire une tasse de café avec quelqu’un, a une plus importante signification qu’un simple liquide marron caféiné. Une tasse de café représente parfois une belle discussion, parfois un problème qui se partage, parfois une information quant à l’avenir. Comment ? Eh bien, une fois le café consommé, la tasse est mise tête en bas sur la soucoupe en faisant un vœu. Il faut attendre que la tasse refroidisse entièrement. Une fois refroidi, il faut retourner la tasse. Les dessins dans le marc de café sont commentés pour prédire l’avenir.

Après toutes ces informations sur le café turc, passons à sa préparation:

Le café turc est consommé dans des tasses de près de 70ml. Ces tasses sont utilisées comme unité de mesures.

Voici les ingrédients pour préparer le café :

  • 1 cuillère à café de café moulu
  • 1 tasse à café d’eau
  • Du sucre (entre 1/3 et 1 cuillère à café selon les goûts)

 

La préparation du café turc est très importante. Avant tout, si ce n’est pas un café déjà moulu dans son sachet, il faut acheter de bonnes graines de café et le faire moudre. Mettez le café moulu dans la cafetière turque, une petite casserole en cuivre appelée « cezve ». Si vous n’en possédez pas, une casserole pour réchauffer du lait fera l’affaire. Inclure de l’eau froide et du sucre. Je dois vous donner un détail important en rapport avec le sucre, car le sucre du café turc doit être inclus avant la cuisson. On ne doit jamais inclure de sucre, ni d’ailleurs de lait, après la cuisson !

Le café turc se divise en quatre types selon le sucre : non sucré, peu sucré, moyennement sucré et sucré. Comme le nom l’indique, on ne met pas de sucre dans le café non sucré. Pour un café peu sucré, on inclut le tiers d’une cuillère à café de sucre. Pour le café moyennement sucré, ce sera deux tiers, tandis que pour le café sucré, on met une cuillère à café de sucre, voire, un peu plus.

Revenons à la préparation du café turc. Le café, le sucre et l’eau froide qui ont été versés dans la cafetière doivent être bien mélangés. Après avoir mélangé, mettez la cafetière sur la cuisinière et faire cuire à feu doux durant 3-4 minutes jusqu’à ce qu’il commence à frémir. Le café ne doit pas bouillir. Quand le marc dessus commence à mousser, prenez-en une cuillère que vous déposerez dans chacune des tasses. Remettez la cafetière sur le feu, au second « gonflement », versez le liquide dans les tasses.

Le café turc est servi avec un verre d’eau et des lokoums.

Bon appétit !

 



SUR LE MEME SUJET