Les étoiles scintillantes de l'histoire turque (30)

La vie de Suleyman Shah, le conquérant d'Anatolie

545902
Les étoiles scintillantes de l'histoire turque (30)

La vie de Suleyman Shah qui a joué un rôle majeur dans la conquête de l’Anatolie d’un bout à l’autre par la branche anatolienne de la famille seldjoukide, est remplie de faits remarquables et étrangetés qui peuvent faire l’objet des épopées. C’est pourquoi l’aspect réel de sa personnalité spirituelle éveille une plus grande curiosité. C’est un grand conquérant musulman de l’Anatolie jusqu’Istanbul. C’est lui qui, pour la première fois, fait d’Iznik une capitale. Jusqu’à son décès en 1086, il œuvre pour assurer l’unité politique en Anatolie. Finalement il réussit sur dix ans entre 1075 et 1086, à jeter les fondements solides de l’Etat seldjoukide de Turquie.

Pendant que l’immigration et les excursions des Turkmènes vers l’Anatolie, continuaient toujours, Suleyman Shah, fils de Kutalmis et petit-fils d’Arslan Yabgu des Seldjoukides, s’est lancé dans la conquête de l’Anatolie, une action qui a créé d’importants résultats pour que le pays connu sous le nom de « pays de Roum » devienne la « Turquie ». L’arrivée en Anatolie de membres de la dynastie seldjoukide et des enfants de Koutoulmich libérés après la disparition d’Alp Arslan, a changé le sort de l’Anatolie.

Suleyman Shah et son frère Mansur ont fondé leur quartier autour de Kutahya. C’était en même temps une zone située à l’extrême bout, c’est-à-dire à la frontière byzantine.

Suleyman Shah et son frère ont eu un désaccord sur l’accession au trône dans l’Etat qui serait fondé en Anatolie. Au point où Mansur est allé rencontrer Alexis 1er Comnène pour demander l’aide de la Byzance. Sur ce, Suleyman Shah a demandé l’aide de Melik Shah.

Cette lutte a été remportée par Suleyman Shah et ce dernier est monté sur le trône du Sultanat Seldjoukide d’Anatolie. Le sultan Melik Shah a envoyé un message de félicitation au conquérant d’Anatolie Suleyman Shah. Le califat abbasside a attribué le titre de « Sultan » à Suleyman Shah en lui envoyant une publication, un kaftan et un drapeau. Suleyman Shah avait déjà le titre de « Gazi » qui signifie vétéran. 

Suleyman Shah a su profiter de la situation intérieure de Byzance. Alexis 1er Comnènes était le premier souverain de la famille Comnène. Il avait demandé l’aide de Suleyman Shah contre les attaques normandes dans les Balkans et sa demande d’aide avait été acceptée. Suleyman Sah qui a assuré une paix de 10 ans avec Byzance avec l’accord de Dracon, s’est dirigé vers l’Est et planifiait de mettre un terme au désordre.

Le juge d’Antakya, le Bey arménien Philaretos était le plus fort. Pendant que les Turcs ne dominaient pas encore totalement l’Anatolie sur plan politique alors que Byzance avait perdu de sa force, les Arméniens avaient créé des petites baronnies indépendantes par l’intermédiaire des seigneurs féodaux. Bien que Philaretos ait annoncé son attachement à Suleyman Shah après s’être converti à l’islam, il ne lui a pas fait confiance et avait assiégé Antakya et l’avait conquis à la demande de son fils et son peuple. Cette conquête avait également plu au grand sultan Melik Shah.

Sharaf al-Dawla Muslim était le souverain d’Alep et Tutuş 1er celui de la Syrie lorsque ces deux se sont unis contre Suleyman Shah après la conquête d’Antakya par ce dernier.

Cette fois-ci Suleyman Shah a avancé vers Alep et a voulu prendre la ville sous son contrôle. Il a vaincu le souverain d’Alep Sharaf al-Dawla et entrainé sa mort. Mais il n’a pas pu prendre Alep (1085). La même année Suleyman Shah a pris Maraş.

Tutuş 1er, le souverain de Syrie et fils de l’oncle de Suleyman Shah, a fait une excursion contre le conquérant d’Anatolie Suleyman Shah sous l’impulsion d’Artuk Bey qui était à ses côtés. Suleyman Shah qui avait assiégé Alep, s’est opposé à Tutuş 1er et il a levé le siège. Avec les aides d’Artuk Bey, l’armée de Suleyman Shah s’est dispersée lors de la bataille près d’Aïn Saylam. Selon une version, il est tombé en martyr par les nombreuses flèches lancées pendant la bataille, selon une autre, il s’est suicidé.

En se promenant sur le champ de bataille, Tutuş 1er a reconnu la dépouille mortelle de Suleyman Shah et a lui-même conduit sa prière funéraire en exprimant son chagrin.

Après avoir appris le décès de Suleyman Shah, le sultan du Grand Etat Seldjoukide, Melik Shah a lancé une excursion contre Tutuş 1er qui n’a pas voulu faire la guerre contre son grand frère. Tutuş 1er est ensuite allé à Damas. Melik Shah a conduit les fils de Suleyman Shah à Isfahan et nommé de nouveaux gouverneurs en Syrie.

Après le décès de Melik Shah, Kilic Arslan 1er fils de Suleyman Shah qui se trouvait à Isfahan, est arrivé à Iznik. Le peuple l’a accueilli avec une grande joie. Il est ainsi devenu en 1092, le deuxième sultan des Seldjoukides de Turquie.



SUR LE MEME SUJET