Nouvelle étape dans la tension entre les Etats-Unis et la Chine (étude)

Etude du Prof. Dr. Murat Yesiltas, directeur des études en politique extérieure à SETA.

1710019
Nouvelle étape dans la tension entre les Etats-Unis et la Chine (étude)

Le nouveau pacte de sécurité signé entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie peut être considéré comme une nouvelle étape dans la tension sino-américaine.

Le nouveau pacte de sécurité, AUKUS offre tout d'abord un indice important sur la façon dont le front militaire de la concurrence mondiale pour les puissances prendra forme. Bien sûr, le front militaire n'est qu'une partie de la lutte. Bien qu'il y ait une recherche de réconciliation sur le plan économique, sur le plan militaire, personne ne veut rien laisser au hasard. Pour cette raison, il est très important de savoir comment la Chine réagira en premier lieu. S'il est difficile de prédire si Pékin optera pour l'apaisement ou le contrepoids, on peut dire qu'il mettra en œuvre les deux méthodes. En effet, cette compréhension est l'épine dorsale de la stratégie d'ascension de la Chine : s'élever sans faire peur, sans intimider ni entrer en conflit. La réaction de la Chine à l'AUKUS a été conforme aux attentes ; elle l'a considéré comme « un acte irresponsable ».

L'acquisition par l'Australie de capacités sous-marines nucléaires est importante et risquée pour la Chine à plusieurs égards. Premièrement, cela limite la mobilité de Pékin en déplaçant le renseignement et la puissance militaire des États-Unis et de la Grande-Bretagne vers la région indopacifique. Deuxièmement, cela ralentit la projection par la Chine d'une puissance militaire à l'échelle des océans en augmentant la capacité de défense offensive de l'Australie et en consolidant son équilibre militaire contre la Chine. Troisièmement, en maintenant la dissuasion à l'échelle stratégique contre la Chine avec AUKUS, cela empêche la formation d'une stratégie chinoise agressive. Quatrièmement, il est possible que l'Australie devienne une puissance nucléaire. Cela signifie évidemment non seulement la limitation/l’encerclement de la Chine, mais aussi la soumettre à une stratégie globale d'équilibrage, compte tenu de la présence d'acteurs régionaux comme le Japon et la Corée du Sud. Dans un tel environnement de tension, la question de Taiwan est également passée à un point plus critique, ce qui pourrait amener la Chine et l'AUKUS à s'affronter militairement.

Face à une telle stratégie, bien sûr, la Chine a beaucoup de choix. Parmi les plus importantes d'entre elles figurent la mise en œuvre d'une politique agressive au point de contre-armement, l'activation de mouvements de contre-armement par le biais d'acteurs en dehors du système tels que la Corée du Nord, et l'accélération de la recherche d'alliances étrangères pour combler le vide des États-Unis dans les régions éloignées. Nous ne savons pas si c’est un hasard que l'Iran  ait été accepté comme membre à part entière à l'Organisation de coopération de Shanghai juste après l'annonce de l’AUKUS, mais il est certain qu'elle a soulagé Téhéran qui constitue un casse-tête pour Washington.

Une alternative plus importante consiste à cibler le maillon le plus faible de l'alliance ; c'est-à-dire l'Australie. En fait, la Chine a envoyé sans tarder un message officieux à l'Australie, "fais attention". D’après l'évaluation éditoriale publiée dans Global Times qui a fait part du point de vue du gouvernement chinois sur les questions internationales, si l'Australie adopte une position agressive, en particulier militaire, dans la stratégie menée par les États-Unis contre la Chine, elle ne restera pas sans réponse.

Dans la partie la plus frappante de l'article, une question cruciale a été posée ; Qui peut résister plus longtemps au chaos mondial ? Eux ou la Chine ? Il semble que la tension américano-chinoise portera la rivalité de pouvoir dans le système international à une nouvelle étape. Le système international est en train de changer et une transition de pouvoir s'opère. La vraie question est : cette transition se fera-t-elle avec un conflit majeur ou sans guerre ? L'histoire est pleine d'exemples sanglants !



SUR LE MEME SUJET