Kirby fait état d'entretiens préliminaires avec la Turquie pour la sécurité de l’aéroport de Kaboul après le retrait américain

Le porte-parole du département américain de la Défense (Pentagone), John Kirby, a fait état de pourparlers préliminaires avec la Turquie pour la sécurité de l'aéroport international Hamid Karzai, à Kaboul, après le retrait américain.

1655428
Kirby fait état d'entretiens préliminaires avec la Turquie pour la sécurité de l’aéroport de Kaboul après le retrait américain

 

Le porte-parole du département américain de la Défense (Pentagone), John Kirby, a fait état de pourparlers préliminaires avec la Turquie pour la sécurité de l'aéroport international Hamid Karzai, à Kaboul, après le retrait américain.

Répondant à une question lors de la conférence de presse quotidienne sur les propos du ministre turc de la Défense nationale Hulusi Akar, selon lesquels la Turquie peut assurer la sécurité de l'aéroport international de Kaboul Hamid Karzai si les conditions sont remplies, Kirby a déclaré qu'il n'était pas au courant de ces déclarations, tout en précisant que des entretiens sont faits avec Ankara à ce sujet.  

« Nous avons des discussions avec les dirigeants turcs au sujet de leurs plans pour assurer la sécurité de l'aéroport. De toute évidence, c'est une décision que le président Erdogan devrait prendre et nous la respectons, mais bien sûr, nous avons eu des discussions préliminaires, et comme nous l'avons dit auparavant, la sécurité à l'aéroport sera importante non seulement pour les États-Unis mais aussi pour les autres pays afin qu’ils puissent maintenir leur présence diplomatique à Kaboul » a déclaré Kirby.

Dans une déclaration mardi, le ministre Akar avait indiqué qu'ils avaient rencontré les responsables américains pour discuter de l’Afghanistan.

« Nous avons l'intention de rester en Afghanistan en fonction des conditions. Quelles sont nos conditions ? Soutien politique, financier et logistique. Si cela se fait, nous pourrons rester à l'aéroport international Hamid Karzaï » avait assuré M. Akar.

Le président américain Joe Biden avait ordonné le retrait de toutes les troupes américaines d'Afghanistan avant l'anniversaire du 11 septembre.

Selon les données du commandement des forces centrales américaines (CENTCOM), 50% du retrait a été effectué.



SUR LE MEME SUJET