Jérusalem-est occupé: l'interpellation d'un Palestinien par la police israélienne a rappelé celle de George Floyd

La façon dont la police israélienne a interpellé un jeune palestinien à Jérusalem-Est occupée a rappelé l’affaire de « George Floyd ».

1634454
Jérusalem-est occupé: l'interpellation d'un Palestinien par la police israélienne a rappelé celle de George Floyd

 

La façon dont la police israélienne a interpellé un jeune palestinien à Jérusalem-Est occupée a rappelé l’affaire de « George Floyd ».

Les Palestiniens ont protesté contre le projet du gouvernement israélien de forcer certaines familles à quitter leurs maisons dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est.

Un grand nombre de Palestiniens résidant à Jérusalem-Est ainsi que des membres de leur famille menacés d'expulsion ont assisté à la manifestation à Sheikh Jarrah.

La police israélienne a fait usage de canons à eau contre les manifestants depuis un camion anti-émeute.

L’interpellation du palestinien nommé Omar al-Hatib par la police israélienne a rappelé l'incident de « George Floyd ».

Un policier israélien, qui a plaqué le garçon palestinien au sol, a appuyé sur le cou de Hatib avec son genou.

Pendant sa détention, Hatib a été entendu dire à la police israélienne : « Je ne peux pas respirer, vous m'étouffez ».

À Minneapolis aux États-Unis, l'Afro-américain George Floyd, 46 ans, a été arrêté le 25 mai 2020, soupçonné de fraude et le policier Derek Chauvin lui a appuyé sur le cou avec son genou pendant 9 minutes et 29 secondes.

« Je ne peux pas respirer », avait-il crié avant de perdre la vie.



SUR LE MEME SUJET