Kirby: "Il n'y a aucun accord sur un calendrier de retrait des forces américaines d'Irak"

John Kirby, porte-parole du département américain de la Défense (Pentagone), a déclaré qu'il n'y avait pas d'accord sur le calendrier de retrait des troupes américaines de combat en Irak.

1616990
Kirby: "Il n'y a aucun accord sur un calendrier de retrait des forces américaines d'Irak"

 

John Kirby, porte-parole du département américain de la Défense (Pentagone), a déclaré qu'il n'y avait pas d'accord sur le calendrier de retrait des troupes américaines de combat en Irak.

La déclaration conjointe faite à l'issue du troisième cycle des pourparlers de dialogue, présidé par le secrétaire d'État américain Antony Blinken et le ministre irakien des Affaires étrangères Fouad Hussein, en présence des délégations des deux pays, a suscité la controverse.

Répondant aux questions lors de la conférence de presse quotidienne, Kirby a affirmé que l’affirmation dans la déclaration conjointe selon laquelle « un consensus a été établi pour poursuivre le processus de retrait des soldats américains d’Irak » ne signifie pas en fait que le retrait commencera.

« La déclaration indique que les parties ont décidé de tenir des discussions techniques supplémentaires sur le retrait définitif » a dit Kirby.

Les États-Unis sont en Irak suivant l'approbation et l'invitation de l'administration de Bagdad, a affirmé Kirby, soulignant que la mission lancée contre l'organisation terroriste Daech n'est pas basée sur une présence militaire américaine permanente en Irak, et que l'administration évoque depuis longtemps que les soldats américains quitteront un jour ce pays.

Les deux parties sont d'accord sur l'importance de la présence américaine dans le pays, a déclaré Kirby.

« Ce que vous voyez dans la déclaration est en fait l’expression de l'importance de notre partenariat avec l'Irak, de la mission en cours contre Daech, et de notre volonté de discuter finalement du moment convenable pour un retrait approprié » a-t-il continué.

Notant que l'intention des États-Unis de se retirer n'est pas nouvelle, Kirby a souligné que la nouvelle affirmation dans la déclaration fait référence à "des discussions techniques" sur le retrait.

« Il n'y a actuellement aucun consensus sur la date de retrait de certains soldats » a-t-il continué.

L'administration Trump avait annoncé qu'elle réduirait le nombre des soldats américains en Irak à 2500, et l'administration Joe Biden, qui a pris ses fonctions le 20 janvier, a suspendu temporairement toutes les procédures de déploiement et de retrait.



SUR LE MEME SUJET