États-unis: 100 000 migrants interpellés en février à la frontière mexicaine

Les États-Unis d'Amérique (USA) ont interpellé près de 100 000 migrants qui tentaient de traverser la frontière mexicaine en février.

1596230
États-unis: 100 000 migrants interpellés en février à la frontière mexicaine

 

Les États-Unis d'Amérique (USA) ont interpellé près de 100 000 migrants qui tentaient de traverser la frontière mexicaine en février.

Les mouvements à la frontière au cours du premier mois du mandat du président Joe Biden (20 janvier) ont atteint le taux le plus élevé après le flux de juin 2019.

Selon des informations obtenues de sources anonymes par Reuters, le nombre de réfugiés détenus à la frontière mexicaine en février a augmenté de 78 000 par rapport au mois précédent.

Ce chiffre représente le nombre le plus élevé depuis 2006 parmi tous les mois de février, selon les statistiques de passage aux frontières.

Les mêmes sources ont annoncé le mercredi 3 mars que plus de 4 500 migrants avaient été arrêtés en train de traverser illégalement la frontière.

Le nombre de traversées observées en une seule journée montre que les passages augmenteront en mars.

Dans une lettre adressée vendredi au président Joe Biden, Kevin McCarthy, chef de l'aile républicaine à la Chambre des représentants, a déclaré que la nouvelle administration était « profondément préoccupée » par les politiques frontalières dans le sud.

« Nous devons élaborer un plan en acceptant la crise frontalière et dissuader définitivement les réfugiés mexicains et centraméricains de faire un voyage dangereux vers notre frontière sud » a déclaré McCarthy.

Aux États-Unis, conformément à l'article 42 promulgué sous l'administration de l'ancien président Donald Trump, les réfugiés interpellés en traversant illégalement la frontière en raison de l'épidémie de Covid-19 sont rapidement expulsés.

L'administration de Joe Biden a exempté les enfants non accompagnés de cette clause en février.



SUR LE MEME SUJET