Les États-Unis réduisent à 2 500 hommes le nombre de leurs soldats en Irak et en Afghanistan

Le Pentagone a annoncé, vendredi, que les Etats-Unis ont réduit à 2 500 le nombre de leurs troupes en Irak et en Afghanistan, réalisant ainsi un objectif important pour le président Donald Trump, qui se prépare à quitter son poste la semaine prochaine.

1564828
Les États-Unis réduisent à 2 500 hommes le nombre de leurs soldats en Irak et en Afghanistan

 

Le Pentagone a annoncé, vendredi, que les Etats-Unis ont réduit à 2 500 le nombre de leurs troupes en Irak et en Afghanistan, réalisant ainsi un objectif important pour le président Donald Trump, qui se prépare à quitter son poste la semaine prochaine.

Ces réductions ne manqueront pas de heurter le Congrès, qui a interdit au Pentagone, il y a deux semaines à peine dans le cadre de son projet de loi annuel sur les dépenses de la défense, d'utiliser les fonds alloués cette année ou l'année dernière pour réduire ses effectifs en Afghanistan en dessous de 4 000 hommes.

Le secrétaire d'Etat par intérim, Christopher Miller, a confirmé ces baisses dans deux communiqués distincts. Il a déclaré que le retrait de l'Irak est "cohérent" avec le fait que la coalition anti-Daech dirigée par les Etats-Unis se soit détournée des principales opérations de combat.

Quant à l'Afghanistan, Miller a déclaré que les États-Unis sont "plus proches que jamais de mettre fin à près de deux décennies de guerre et se réjouissent de la mise sur pied d'un processus de paix contrôlé et dirigé par les Afghans".

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET