Canada –Bochra Manai : première Commissaire à la lutte contre le racisme à Montréal

L’ancienne porte-parole du Conseil national des Musulmans canadiens et chercheuse dans le milieu communautaire a été nommée officiellement à ce poste, créé pour la première fois dans la métropole québécoise.

1563706
Canada –Bochra Manai : première Commissaire à la lutte contre le racisme à Montréal

La ville canadienne de Montréal a nommé un « Commissaire à la lutte contre le racisme », en la personne de l’universitaire et militante, Bochra Manai, a annoncé la mairesse de la métropole québécoise, Valérie Plante.

« J’ai confiance qu’elle saura mobiliser l’ensemble des équipes municipales pour accélérer la transformation organisationnelle vers une ville plus juste, inclusive et représentative de ses diversités », lit-on dans le communiqué de Plante.

Valérie Plante a tenu à préciser, non sans un brin de fierté, que cette nomination représente « une première dans le monde municipal » canadien.

La commissaire à la lutte contre le racisme, qui prendra ses fonctions, lundi prochain, a pour mandat d'élaborer un « plan d'action pour conseiller la ville de Montréal sur les politiques à adopter et les gestes à poser dans le but de combattre le racisme et les discriminations systémiques au sein de l'appareil municipal ».

Au plan académique, Bochra Manai est titulaire d’un doctorat en études urbaines, d’un master en migrations et relations interethniques et d’un autre master en géographie urbaine.

En tant que chercheure, Bochra Manai, une canadienne d’origine tunisienne qui a grandi en France, s’est intéressée, durant plusieurs années, aux enjeux d’immigration et aux dynamiques d’exclusion et d’inclusion dans les quartiers urbains du Québec.

Dans le champ associatif, Bochra Manai a dirigé l’organisme « Parole d’exclues », occupé le poste de porte-parole du Conseil national des Canadiens musulmans (CNCM), et participé aux travaux de la Table de la diversité, l’inclusion et la lutte contre les discriminations qui a transmis des recommandations à la ville de Montéral, en 2019.

Dans une entrevue accordée au Réseau public d’information « Radio Canada », Manai a souligné vouloir « œuvrer pour la compréhension de l’antiracisme », indiquant qu’il « faut dissiper cette peur. C’est juste une question de droits ».

« Il nous faut embaucher de la diversité et à toutes les échelles. Une Ville inclusive, c'est aussi une culture organisationnelle inclusive et antiraciste », a-t-elle conclu.

AA



SUR LE MEME SUJET