L'Antifa veut établir un système anarcho-communiste en Syrie, avec le YPG/PKK (Analyste américain)

- Selon Jack Posobiec, "la mouvance Antifa est une menace que Washington doit prendre au sérieux"

1435345
L'Antifa veut établir un système anarcho-communiste en Syrie, avec le YPG/PKK (Analyste américain)

 

“L'organisation gauchiste radicale, la mouvance Antifa veut établir, en étroite collaboration avec l'organisation terroriste YPG/PKK, un système anarcho-communiste dans le nord de la Syrie”, selon l'analyste américain, Jack Posobiec.

L'activiste pro-Donald Trump (Président américain), s'est exprimé à l'Agence Anadolu à propos des manifestations ayant secoué les États-Unis suite au décès de George Floyd, citoyen afro-américain tué lors de son arrestation brutale par la police.

En effet, Posobiec a été le premier à évoquer une relation entre le YPG/PKK et l'Antifa qui ont fait usage de violence pendant ces manifestations.

Dans une interview accordée à l'Agence Anadolu, Posobiec a accusé les groupes comme l'Antifa, d'avoir manipulé les manifestations pacifiques pour leurs propres intérêts.

Pour lui, l'Antifa avait été créé par l'Union soviétique, pour être exporté d'abord en Europe puis aux États-Unis.

"Le renouvèlement de l'Antifa date des manifestations de Seattle de 1999, a-t-il expliqué. L'Organisation mondiale du Commerce tenait une réunion à Seattle, pour admettre la Chine comme membre, des actes de violence, organisés par les antifas, ont éclaté."

Posobiec a ajouté que l'organisation s'est déplacée en Syrie après 2010, considérant la guerre civile comme une occasion.

"Ses membres ont été entraînés et formés par les organisations terroristes en Syrie et ont même combattu à leurs côtés, a expliqué l'analyste. Par la suite, ils se sont dispersés dans plusieurs pays, dont l'Allemagne, la Grèce, l'Australie et les États-Unis. L'objectif de l'organisation est de renverser le gouvernement et le système américains pour établir leur système anarcho-communiste."

Posobiec a également fait savoir que l'Antifa se limitait, auparavant, aux campus universitaires aux États-Unis, mais actuellement ils ont désormais les moyens de recruter des militants via les médias sociaux, ce qui constitue un plus grand danger pour les États-Unis.

L'analyste a noté que Washington ne prévoyait pas que le YPG/PKK allait former une relation avec l'Antifa.

"L'Antifa est une menace que les États-Unis doivent prendre au sérieux, a-t-il renchéri. C'est le seul dossier où les gouvernements turcs et américains peuvent coopérer en matière de partage de renseignement. La Turquie demeure un membre de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), même s'il y a des sujets délicats entre Ankara et Washington, se préoccuper par cette question leur servira."

-Qu'est-ce que l'Antifa

C'est l'abrégé du mot "anti-fasciste". Le groupe a émergé dans les années 1930 en Allemagne, sous les Nazis.

Leur idée principale est comme suit : "Si on avait réagi suffisamment, Adolf Hitler et les Nazis ne pourraient jamais arriver à la tête du pays."

Le groupe est qualifié de "tendance gauchiste", "anti-fasciste" et "activiste politique militant".

Ils se sont organisés contre les néo-Nazis au centre-ouest des États-Unis vers la fin des années 1970 et début des années 1980.

Les antifas s'opposent aux néo-fascistes, aux racistes blancs et aux racistes dans l'ensemble. Compte tenu du contexte mondial ces dernières années, ils s'opposent également à la droite alternative.

L'Antifa s'était relativement retiré de la scène à partir des années 2000, avant de redescendre dans les rues après l'élection de Trump.

L'organisation a observé des manifestations dans plusieurs endroits, contre le prêt de serment de Trump en janvier 2017.

Trump a accusé l'Antifa d'actes de violence et de pillage lors de manifestations suite à la mort de George Floyd, ces dernières semaines. Il a déclaré qu'il reconnaîtra la mouvance comme "organisation terroriste".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET