Etats-Unis : Le candidat à la présidentielle Sanders envisage de réinstaller l'ambassade américaine

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Bernie Sanders, a annoncé qu'il discuterait de la question du retour du siège de l'ambassade de son pays de Jérusalem à Tel Aviv, en cas de victoire.

Etats-Unis : Le candidat à la présidentielle Sanders envisage de réinstaller l'ambassade américaine

 

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Bernie Sanders, a annoncé qu'il discuterait de la question du retour du siège de l'ambassade de son pays de Jérusalem à Tel Aviv, en cas de victoire.

C’est ce qui ressort des déclarations de Bernie Sanders, l'un des deux candidats démocrates juifs qui participent à la course présidentielle, lors d'un débat télévisé, tenu mardi soir.

“C'est quelque chose que nous prendrons en considération, je vais passer en revue la décision historique de Trump de déplacer l'ambassade à Jérusalem”, a fait savoir Sanders, en réponse à une question sur sa position concernant la décision de déplacer l'ambassade.

Bien qu'il ait déclaré son soutien à la souveraineté israélienne, Sanders a souligné au cours du débat la nécessité de se concentrer davantage sur les Palestiniens. “Je pense que notre politique étrangère au Moyen-Orient devrait être la protection absolue de l'indépendance et de la sécurité d'Israël. Mais nous ne pouvons ignorer les souffrances du peuple palestinien”, a-t-il expliqué.

En effet, Bernie Sanders est désormais favori pour l'investiture démocrate après avoir largement remporté la troisième étape des primaires démocrates, samedi 22 février, dans le Nevada.

La concurrence autour de la personnalité la plus qualifiée pour affronter Donald Trump lors des prochaines élections fait rage. Le parti démocrate connaît un face à face entre deux candidats issus de la minorité judéo-américaine, notamment, le “populiste de gauche” Bernie Sanders et le milliardaire Michael Bloomberg.

Il est à rappeler qu’en 2018, les États-Unis ont transféré leur ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem occupée, après l'annonce par Trump en décembre 2017 que Jérusalem, dans ses parties est et ouest, sera considérée comme la capitale d'Israël.

La décision de Trump avait déclenché une colère générale dans les territoires palestiniens et a été condamnée par la Communauté internationale.

 

AA



SUR LE MEME SUJET