Trump annonce son prétendu plan de paix pour le Moyen-Orient

Le président américain, Donald Trump, a dévoilé, mardi, son prétendu plan de résolution politique au Moyen-Orient, plus connu sous le nom de « l’Accord du siècle »

Trump annonce son prétendu plan de paix pour le Moyen-Orient

 

Le président américain, Donald Trump, a dévoilé, mardi, son prétendu plan de résolution politique au Moyen-Orient, plus connu sous le nom de « l’Accord du siècle » comportant l’établissement d’un Etat palestinien et le maintien de la ville de Jérusalem, comme capitale indivisible d’Israël.

C’est ce qui ressort d’un point de presse animé à la Maison Blanche, mardi, en présence du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

Trump a indiqué que son plan est composé de 80 pages et qu’une commission mixte sera mise sur pied pour transformer la feuille de route relative à la paix en un plan détaillé.

Et Trump de poursuivre : « Mon plan se doit d’être équitable pour les Palestiniens en leur octroyant un Etat. A défaut, ce plan ne sera pas juste ».

Il a ajouté : « Le plan prévoit un Etat palestinien avec des territoires connectés et Jérusalem demeurera la capitale unifiée d’Israël ».

« Les Palestiniens auront une capitale à l’est de Jérusalem (dont l’endroit n’a pas encore été fixé avec exactitude) et l’ambassade américaine aura son siège là-bas », a-t-il encore lancé.

Et Trump de poursuivre : « Mon plan prévoit une opportunité aux Palestiniens et aux Israéliens dans le cadre de la solution à deux Etats et il est différent des plans des précédentes Administrations américaines ».

Trump a mis en garde les Palestiniens que son plan serait l’ultime chance pour obtenir un Etat indépendant ».

« Certaines parties utilisent les Palestiniens comme des armes de terrorisme », a-t-il estimé.

Il a ajouté que de nombreux pays fourniront des fonds de 50 milliards de dollars pour les investir dans le nouvel Etat palestinien, tout en fournissant un million de postes d’emploi au cours de la prochaine décennie.

S’adressant au président palestinien Mahmoud Abbas, Trump a dit : « Mon cher Abbas, si vous avez choisi la voie de la paix, les Etats Unis et d’autres pays seront à vos cotés ». 

« J’ai adressé à Abbas un message en vertu duquel les Palestiniens disposent de 4 ans pour examiner mon plan de paix », a-t-il ajouté dans ce cadre.

Et Trump de poursuivre toujours : « Le temps est venu pour le monde islamique de réparer l’erreur faite en 1948 en attaquant Israël ».

Il a également adressé ses remerciements au Sultanat d’Oman, au Bahreïn et aux Emirats Arabes Unis pour les efforts qu’ils ont consentis, indiquant que « ces pays ont dépêché leurs ambassadeurs qui sont présents avec nous ici ».

Il a par ailleurs insisté sur le fait que son plan « garantit à tous la visite des lieux de culte sacrés », mettant en exergue que les « territoires sacrés se doivent d’être un symbole de paix et non pas une arène de conflit ».

« Notre alliance avec Israël n’a jamais été aussi solide que ce qu’elle est maintenant », a-t-il tenu de préciser, avant d’ajouter qu’il ne « réclamera pas à Israël de concessions au détriment de sa sécurité ».

« Il n’existe pas d’accord plus délicat que celui entre Palestiniens et Israéliens et nous nous devons de travailler pour le couronner de succès », a-t-il conclu. 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET