Des législateurs américains s'opposent au prétendu “accord du siècle”

Des législateurs américains se sont opposés, mardi, au prétendu plan du président Donald Trump pour régler le conflit entre Palestiniens et Israéliens.

Des législateurs américains s'opposent au prétendu “accord du siècle”

 

Des législateurs américains se sont opposés, mardi, au prétendu plan du président Donald Trump pour régler le conflit entre Palestiniens et Israéliens.

Sur Twitter, le sénateur démocrate, Chris Van Hollen a décrit le prétendu “accord du siècle” comme “la catastrophe du siècle”. “C'est un plan contre la paix, et cela ne fera que conduire à plus de divisions et de conflits”, a-t-il expliqué.

Pour la représentante démocrate Ilhan Omar, le prétendu “accord du siècle” est “un plan honteux, rusé et anti-paix”.

Dans son côté, le sénateur juif, Bernie Sanders, a critiqué le plan, disant qu'il est "inacceptable et ne mènera qu'à la poursuite du conflit”. “Tout accord de paix qui peut être accepté doit être conforme au droit international et aux résolutions des Nations Unies”, a-t-il affirmé.

En effet, le président américain Donald Trump a révélé le prétendu "accord du siècle", mardi, lors d'une conférence de presse à Washington en présence du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu.

Le plan, qui a été rejeté par l'Autorité palestinienne et toutes les factions de la résistance, prévoit la création d'un État palestinien sous la forme d'un archipel relié par des ponts et des tunnels et de faire de la ville de Jérusalem la capitale “indivisible” d'Israël.

De grandes manifestations ont eu lieu, mardi, dans les villes de Cisjordanie et de la Bande de Gaza occupées, rejetant le prétendu plan américain.

L'Autorité palestinienne avait rejeté toute médiation américaine dans les négociations de paix, en conséquence des décisions telles que la reconnaissance de la légitimité des colonies et de Jérusalem comme capitale de la puissance occupante. Ces démarches sont considérées comme un parti pris envers les désirs israéliens, contrairement aux résolutions internationales et onusiennes relatives à la Cause palestinienne.

 

AA



SUR LE MEME SUJET