Trump viole la constitution en bloquant ses détracteurs sur Twitter, selon un tribunal américain

La Cour d’appel fédérale américaine a assuré que le président américain Donald Trump « viole la constitution et la liberté d’expression » en bloquant certains utilisateurs dont il n’apprécie pas les tweets.

1233281
Trump viole la constitution en bloquant ses détracteurs sur Twitter, selon un tribunal américain

 

La Cour d’appel fédérale américaine a assuré que le président américain Donald Trump « viole la constitution et la liberté d’expression » en bloquant certains utilisateurs dont il n’apprécie pas les tweets.

Bien que le blocage des utilisateurs sur Twitter soit jugé contraire à la Constitution, Trump avait saisi la cour supérieure pour l’annulation de ladite décision.

La Cour fédérale d’appel de New York s’est prononcée sur le procès introduit par 7 utilisateurs bloqués par Trump sur Twitter.

La cour a estimé que le blocage de tweets ou d’utilisateurs non-appréciés par un responsable gouvernemental qui utilise les réseaux sociaux pour des explications qui intéressent le public, est une « violation de la constitution et de la liberté d’expression ».



SUR LE MEME SUJET