Un docteur américain, torturé lors de son placement en garde à vue dans un hôtel en Arabie saoudite

Le journal qui base son article sur la déclaration d’un ami de Fitaihi, écrit que ce dernier a été trainé de sa chambre à une autre chambre de l’hôtel.

Un docteur américain, torturé lors de son placement en garde à vue dans un hôtel en Arabie saoudite

 

Selon le New York Times, le Dr. Wahid Fitaihi ayant la double nationalité, à savoir américaine et saoudienne, a subi des tortures lors de son placement en garde à vue dans un hôtel à Riyad, en Arabie saoudite.

Le journal qui base son article sur la déclaration d’un ami de Fitaihi, écrit que ce dernier a été trainé de sa chambre à une autre chambre de l’hôtel.

Ses yeux auraient été bandés, ses vêtements retirés… Il a été électro-choqué sur la chaise où on l’a forcé à s’assoir. Fitaihi, aurait également été fouetté.

Le docteur de 54 ans diplômé de Harvard est placé en détention depuis novembre 2017 dans le cadre des « opérations anti-corruption » en Arabie saoudite.

Un docteur et un responsable américain ont indiqué sous couvert d’anonymat qu’au moins 17 personnes ont été hospitalisées après avoir été torturées lors de leur placement en garde à vue dans le cadre de ces opérations. Un responsable militaire aurait même perdu la vie des suites de ses blessures infligées lors de sa garde à vue.

Les activistes femmes des droits de l’Homme subiraient également de l’électrochoc lors de leur garde à vue, d’après le New York Times.

Quant aux responsables saoudiens, ils démentent totalement ces assertions, soulignant que l’Arabie saoudite est signataire de la Convention des Nations Unies contre la torture et qu’elle a interdit les tortures.

 



SUR LE MEME SUJET