Livraison d' 'aides humanitaires' au Venezuela : Affrontements à la frontière colombienne

Quatre personnes ont perdu la vie dans des affrontements qui ont éclaté au moment où des ‘aides humanitaires’ étaient tentées d’être livrées au Venezuela

1151369
Livraison d' 'aides humanitaires' au Venezuela : Affrontements à la frontière colombienne
venezuela sinirinda catisma2.jpg
venezuela sinirinda catisma1.jpg

Quatre personnes ont perdu la vie dans des affrontements qui ont éclaté au moment où des ‘aides humanitaires’ étaient tentées d’être livrées au Venezuela.

Des affrontements ont éclaté à la frontière entre la Colombie et le Venezuela, entre forces de l’ordre et opposants au moment où les ‘aides humanitaires’ envoyées par l’USAID, Agence des États-Unis pour le développement international (United States Agency for International Development), étaient tentées d’être livrées au Venezuela et remises à Juan Guaido qui s’est autoproclamé président par intérim.

Les forces de sécurité vénézuéliennes sont intervenues avec du gaz lacrymogène contre les manifestants qui leur lançant des cocktails Molotov et des pierres sur le pont international Simon Bolivar voie terreste reliant la Colombie et le Venezuela.

Le fait que les camions d’aide eussent été incendiés sur le pont Francisco de Paula, un autre pont à la frontière, a suscité des débats.

Selon des sources proches du gouvernement, les camions ont été incendiés par les opposants en vue de causer des provocations. Selon les sources proches des opposants, les camions ont été incendiés par la Garde nationale bolivarienne (GNB).

L’ONG Foro Penal, organisation non gouvernementale vénézuélienne proches des opposants, a avancé que 4 personnes ont péri, plus de 200 autres ont été blessées et 51 autres placées en garde à vue lors des affrontements qui ont éclaté à la frontière.

Le gouvernement vénézuélien n’a pas encore fait de déclaration à ce sujet.

La frontière avec le Brésil où les premiers affrontements violents ont éclaté, est pour l'heure, le seul point par lequel des aides humanitaires sont entrées au Venezuela.

Des colis humanitaires remplis de médicaments et dont le nombre n’a pas été déterminés, sont entrés dans la matinée au Venezuela par la frontière brésilienne, a-t-on informé.

Quant au navire transportant des ‘aides humanitaires’ de 200 tonnes, qui devait se rendre au Venezuela depuis Porto Rico, il aurait été stoppé par la flotte vénézuélienne, a-t-on avancé.

Selon des sources colombiennes, plus de 60 membres de forces de sécurité vénézuéliennes de différents grades auraient fui le pays et se seraient réfugiés en Colmbie, a-t-on avancé.

Le chef d’État vénézuélien Nicolas Maduro avait fait savoir qu’ils avaient rompu leurs relations diplomatiques et politiques avec la Colombie et donné 24 heures aux diplomates de ce pays pour quitter le Venezuela.



SUR LE MEME SUJET