« Le président Erdogan a convaincu le président Trump » (ancien secrétaire d’Etat adjoint américain)

L’ancien secrétaire d’Etat adjoint et général à la retraite Mark Kimmitt a fait savoir que le président Recep Tayyip Erdogan avait convaincu le président américain Donald Trump au sujet de la Syrie.

1111702
« Le président Erdogan a convaincu le président Trump » (ancien secrétaire d’Etat adjoint américain)

 

L’ancien secrétaire d’Etat adjoint et général à la retraite Mark Kimmitt a fait savoir que le président Recep Tayyip Erdogan avait convaincu le président américain Donald Trump au sujet de la Syrie.

Kimmitt a souligné que la Turquie possédait l’une des plus grandes armées d’Europe et de l’OTAN et mis l’accent sur son importance critique pour Washington. « La décision de Trump de retirer les soldats en Syrie est une démarche juste pour développer les relations avec Ankara » a-t-il estimé.

Kimmitt est intervenu au cours d’une émission d’Al-Jazeera.

« Je pense que le président Erdogan a convaincu le président Trump de tenir compte des relations à long terme avec la Turquie dans tous ses plans en Syrie » a-t-il indiqué.

Il a noté que les relations entre les deux pays ont reculé depuis 2002 où la Turquie a refusé d’ouvrir ses portes aux soldats américains qui voulaient entrer en Irak, ajoutant que le soutien à l’organisation terroriste guléniste (FETO) et l’YPG ont aussi joué.

Il est d’une importance critique pour les Etats-Unis d’avoir un allié précieux comme la Turquie sous plusieurs aspects, a poursuivi Kimmitt.

« Dans plusieurs combats, les Turcs étaient avec nous. Ils ont abrité les armes nucléaires américaines. Les relations des Etats-Unis avec la Turquie sont beaucoup plus importantes que celles avec d’autres éléments. Je pense que la politique de Trump de se retirer de Syrie est très intelligente. La Turquie est importante pour les Etats-Unis. C’est une bonne démarche pour réconcilier avec la Turquie » a continué Kimmitt.

Il a aussi indiqué que les Etats-Unis aussi reconnaissaient le lien de l’organisation terroriste YPG avec le groupe terroriste PKK, notant que le soutien des Etats-Unis à cette organisation est tactique et provisoire.



SUR LE MEME SUJET