Assassinat de Khashoggi: Sanctions canadiennes contre des ressortissants saoudiens

«Les explications fournies jusqu'à maintenant par l'Arabie saoudite [sur l'assassinat] ne sont ni cohérentes ni fiables», a déclaré la MAE canadienne, Freeland

1097807
Assassinat de Khashoggi: Sanctions canadiennes contre des ressortissants saoudiens

Le gouvernement canadien a décidé d'imposer des sanctions contre 17 ressortissants saoudiens impliqués dans l'assassinat du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi.

C'est ce qui ressort d'un communiqué diffusé, jeudi, par la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

La chef de la diplomatie canadienne a noté que les sanctions viseront les personnes responsables du ou impliquées dans le meurtre commis le 2 octobre 2018 au consulat saoudien à Istanbul.

Ainsi, toutes les possessions de ces personnes au Canada seront gelées, a précisé la ministre canadienne.

«Les explications fournies jusqu'à maintenant par l'Arabie saoudite [sur l'assassinat] ne sont ni cohérentes ni fiables, a déclaré Freeland. Le Canada est déterminé à soutenir ceux qui défendent les droits de l'Homme et la liberté de la presse.»

La ministre a ajouté que l'assassinat de Khashoggi représente une attaque contre la liberté d'expression de tous les individus, et de poursuivre: «Le Canada réitère son appel pour une enquête fiable et indépendante. Les auteurs de l'assassinat de Khashoggi doivent rendre des comptes à la Justice.»

Les 17 personnes qui font l'objet des sanctions sont Mansour Othman Abahussein, Naif Hassan Alarifi, Fahad Shabib Albalawi, Meshal Saad Albostani, Thaar Ghaleb Alharbi, Abdulaziz Mohammed Alhawsawi, Mustafa Mohammed Almadani, Badr Lafi Alotaibi, Khalid Aedh Alotaibi, Mohammad Al-Otaibi, Saif Saad Alqahtani, Saud Al-Qahtani, Turki Muserref Alsehri, Waleed Abdullah Alsehri, Mohammed Saad Alzahrani, Maher Abdulaziz Mutreb, et Salah Mohammed Tubaigy.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET