Un Français et un Britannique au sein de l’EIIL

Le président américain Barack Obama a confirmé la mort de Peter Kassig, travailleur humanitaire, enlevé et décapité par l’EIIL

193392
Un Français et un Britannique au sein de l’EIIL


Le président américain Barack Obama a confirmé la mort de Peter Kassig, travailleur humanitaire, enlevé et décapité par l’EIIL, qui a diffusé les images de la décapitation de l’Américain.

Obama a authentifié que Kassig avait bien été tué par l’EIIL “par un acte de pure cruauté commis par un groupe terroriste inhumain”.

La famille de Kassig, Ed et Paula, se sont dits effondrés par la nouvelle de la mort de leur fils, mais qu'ils étaient fiers des aides humanitaires qu’il avait réalisées en Syrie.

Le Premier ministre britannique David Cameron s’est dit horrifié par cet assassinat commis par sang-froid d’Abdul-Rahman Kassig. “L’EIIL a une nouvelle fois montré toute sa perversité” a-t-il commenté.

Dans un communiqué conjoint, les représentants de la politique étrangère et des aides humanitaires de l’Union européenne, ont réclamé que les responsables de ces actes rendent des comptes.

Le président français François Hollande a qualifié ce meurtre “de crime contre l’humanité”.

Le ministre français de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé qu’un Français, de 22 ans, pourrait être l’un des militants montrés dans les images.

Une famille britannique d’origine musulmane vivant à Londres a cru reconnaitre leur fils de 20 ans, Nasser Muthana, parmi les militants de l’EIIL.

Le ministre américain de la Défense Chuck hagel a déclaré l’intention du Pentagone d’intensifié la formation des forces irakiennes combattant l’EIIL.

Les forces spéciales dépêchées en Irak ont commencé les préparatifs pour leur mission à Anbar, a indiqué Hagel.

Les Etats-Unis se chargeront de la formation de douze brigades dont neuf de l’armée irakienne et trois des peshmergas.

Le chef d’état-major de l’armée américaine Martin Dempsey a réalisé des prises de contact auprès de l’administration provinciale du nord de l’Irak.

D’autre part, deux voitures piétées ont explosé dans différents quartiers de Bagdad, en faisant 14 morts et 31 blessés.

 


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET