Russie : le Kremlin dément les allégations d'attaque militaire contre l'Ukraine

En réponse aux déclarations du chef du renseignement militaire ukrainien, Kirilu Budanov, faisant état d’une offensive envisagée par Moscou contre Kiev

1737730
Russie : le Kremlin dément les allégations d'attaque militaire contre l'Ukraine

 

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a démenti, ce mardi, les allégations selon lesquelles l'armée russe pourrait mener une offensive militaire contre l'Ukraine.

Dans une déclaration aux journalistes à Moscou, Peskov a déclaré que la Russie n'avait pas l'intention de lancer une offensive contre aucun pays, en déclarant : "Nous avons souligné à plusieurs reprises que nous n'avons aucune intention agressive contre aucun pays."

Le porte-parole a estimé qu'il était erroné de lier les manœuvres menées par les forces russes à de tels plans.

Le chef du renseignement militaire ukrainien, Kirilu Budanov, a déclaré, dans la journée du dimanche, que la Russie prévoyait de lancer une offensive contre son pays au début de l’année 2022, notant que Moscou a massé plus de 92 000 de ses soldats autour des frontières de l'Ukraine et se prépare à lancer une offensive vers la fin de janvier ou le début de février prochains.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a déclaré, lundi, que la possibilité d’une nouvelle offensive de la Russie contre son pays dépend de la force de Kiev et des capacités de ses partenaires.

Les relations entre Kiev et Moscou subissent une escalade des tensions, depuis près de 7 ans, en raison de l'annexion illégale de la Crimée ukrainienne par la Russie, et le soutien aux séparatistes pro-russes dans le Donbass.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET