Khaled al-Michri : "La Libye et la Turquie ont conscience du complot de la France"

Le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Michri, a déclaré que les relations et les partenariats qui se renforcent entre la Turquie et la Libye feront échouer les complots de la France en Méditerranée orientale

1733642
Khaled al-Michri : "La Libye et la Turquie ont conscience du complot de la France"

 

Le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Michri, a déclaré que les relations et le partenariat qui se renforcent entre la Turquie et la Libye feront échouer les complots de la France en Méditerranée orientale.

« La France ne parviendra pas à ses fins », a-t-il relevé.

Il a déclaré que les relations turco-libyennes ont un contexte historique, et se renforcent sur le plan économique, militaire et politique.

Il a rappelé que la Turquie a été le premier et seul pays à réagir lorsque Tripoli a été attaquée par le chef des forces illégitimes dans l'est de la Libye, Khalifa Haftar, le 4 avril 2019.

Il a noté que la Grèce, l'Égypte et Israël ont agi conjointement pour écarter la Turquie des ressources en Méditerranée.

« La Turquie et la Libye ont protégé les droits et intérêts de la Turquie en Méditerranée orientale en signant l'accord sur la limitation de la juridiction maritime en Méditerranée. Les mesures qui empêchaient la Turquie d'utiliser les ressources énergétiques malgré ses droits dans la région ont également été éliminées avec cet accord. La Libye et la Turquie ont conscience du complot de la France en Méditerranée orientale. La France n'y parviendra pas. Parce que la Libye renforcera davantage ses relations avec Ankara.", a-t-il assuré.

Khaled al-Michri a indiqué que des pays comme les États-Unis et la France ont fourni un soutien militaire et en armement à Haftar et se sont opposés à la présence de la Turquie en Libye, ajoutant que la Turquie continue malgré tout de soutenir le gouvernement de Tripoli, et que ce soutien a conduit à la défaite de Haftar à Tripoli.

« La présence de la Turquie en Libye était totalement conforme au droit international. En effet, le gouvernement de Tripoli a lancé des appels à de nombreux pays et seule la Turquie y a répondu. Toutes ces parties, à l'exception des forces turques, sont arrivées par des moyens non officiels et illégitimes. La Turquie est venue ouvertement. La présence de soldats turcs est entièrement conforme aux accords internationaux. L'armée turque est uniquement présente à des fins de formation et de soutien », a-t-il conclu. 



SUR LE MEME SUJET