Soudan : Des morts et des blessés sont à déplorer à la suite des manifestations anti-coup d'État

Sept personnes sont mortes et 140 autres ont été blessées lors des manifestations anti-coup d'État qui ont commencé après des activités militaires au Soudan.

1725065
Soudan : Des morts et des blessés sont à déplorer à la suite des manifestations anti-coup d'État

 

Au Soudan, les manifestation se poursuivent au deuxième jour de la dissolution du gouvernement par l'armée soudanaise et contre la détention de nombreux politiciens de haut rang, dont le Premier ministre.

Les manifestants, qui voulaient que l'administration soit remise aux civils, sont descendus dans les rues dans les régions de Riyad, Serece et Burri de la capitale Khartoum et dans la ville de Port Soudan dans l'État de la mer Rouge et ont bloqué les routes à la circulation.

De plus, la plupart des gens ne sont pas allés travailler aujourd'hui après que la coalition civile des Forces de déclaration pour la liberté et le changement a appelé à la grève.

Sept personnes sont mortes et 140 autres ont été blessées lors des manifestations anti-coup d'État qui ont commencé après des activités militaires au Soudan.

Après que le président du gouvernement de transition Abdallah Hamdok et d'autres responsables gouvernementaux, dont au moins 4 ministres, aient été détenus au Soudan hier matin, la population est descendue dans la rue pour protester contre la tentative de coup d'État.

L'armée a usé d'une force disproportionnée pour réprimer les manifestations.

Selon les informations de Spoutnik, le nombre de personnes qui ont perdu la vie à la suite de l'intervention des forces de sécurité dans les manifestations à travers le pays est passé à 7 et le celui des blessés à 140.

Le général Abdel Fattah al-Burhan, qui était à la tête de l'armée, a déclaré l'état d'urgence « pour mettre fin à l'atmosphère de chaos et de crise », sur la base de l'autorité que leur confère la loi.



SUR LE MEME SUJET