Mali : La France confirme avoir éliminé Nasser Al Tergui, chef de la Katiba du Gourma

Opération effectuée par la force Barkhane, le 16 octobre courant, au nord-ouest de Gossi

1723193
Mali : La France confirme avoir éliminé Nasser Al Tergui, chef de la Katiba du Gourma

La France a confirmé, jeudi, la mort de Nasser Al Tergui Chef de la Katiba du Gourma du Rassemblement pour la Victoire de l'Islam et des Musulmans (RVIM) et 4 de ses compagnons dans deux frappes aériennes menées le 16 octobre courant au nord-ouest de Gossi, une localité située dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali.

Pour rappel, l'opération française Barkhane avait annoncé, lundi dernier, avoir neutralisé 5 terroristes de la Katiba du Gourma au nord de Gossi, en indiquant que l'identification des corps était en cours.

« Il s'agit de Saghid Ag Alkhoror de nom de guerre Abu Nasser, successeur de 3A (Almansour Ag Alkassoum) et 4 de ses compagnons tués vendredi 16 octobre courant à Tin Assakok entre In Abelbel et Bambou par une frappe de la force française Barkhane », avait indiqué pour sa part, Fahad Ag Almahmoud, président de la Plateforme des mouvements du 14 juin (un groupe armé pro-gouvernemental).

« Vendredi 15 octobre 2021, en milieu de journée, un véhicule transportant à bord 5 individus a été repéré par un drone à une centaine de kilomètres au Nord-Ouest de Gossi. Le recoupement de différents renseignements a permis de confirmer la présence, à bord de ce véhicule, de Nasser Al Tergui, Chef de la Katiba du Gourma du Rassemblement pour la victoire de l'Islam et des Musulmans (RVIM). Nasser Al Tergui était accompagné de 4 autres membres du RVIM », rapporte le communiqué du ministère français des Armées, rendu public jeudi.

Le document, consulté par l'Agence Anadolu, souligne qu'en milieu d'après-midi, le véhicule se dirige vers le sud, en direction d'Hombori. « Il s'arrête à proximité d'un campement nomade pour y passer la nuit », poursuit-on, ajoutant que le 16 octobre, en début de matinée, les cinq personnes quittent le campement à bord du véhicule, en direction du Sud.

« En coopération avec les forces partenaires, après avoir à nouveau confirmé la présence de Nasser Al Tergui à bord du véhicule, les militaires de la force Barkhane décident de déclencher une opération pour intercepter le véhicule et les cinq individus » indique encore le communiqué.

Le document explique que le véhicule refusant de s'arrêter, deux frappes aériennes sont déclenchées pour le stopper. Le véhicule est détruit et les 5 occupants sont neutralisés.

Cette annonce intervient alors que l'opération française Barkhane, a engagé, la semaine dernière, la phase de transfert de ses bases militaires à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies au Mali (MINSUMA) à Kidal au nord du Mali.

En juin dernier, la France a décidé de réorganiser son dispositif militaire au Sahel, en quittant notamment les bases les plus au nord du Mali (Kidal, Tombouctou et Tessalit) et en prévoyant de réduire ses effectifs dans la région d'ici à 2023 à 2 500 - 3 000 hommes, contre plus de 5 000 aujourd'hui.

AA



SUR LE MEME SUJET