Mali : le Premier ministre ne dément pas un accord avec la compagnie de sécurité russe Wagner

Le président français Emmanuel Macron avait annoncé qu'ils mettraient fin à l'opération Barkhane au Sahel au premier trimestre de l'année prochaine.

1707645
Mali : le Premier ministre ne dément pas un accord avec la compagnie de sécurité russe Wagner

Choguel Kokalla Maiga, le Premier ministre du gouvernement de transition mis en place après le coup d'État du 24 mai au Mali, n'a pas démenti les allégations selon lesquelles un accord serait passé avec la société de sécurité russe Wagner.

Dans une déclaration à la presse, Maiga a répondu aux allégations selon lesquelles un accord sera signé entre le Mali et Wagner sur le déploiement de mercenaires.

Il a premièrement rappelé que la France a décidé de mettre fin à l’opération Barkhane.

 « Que ferons-nous lorsque nos partenaires décideront de se retirer de certaines zones et qu'ils se retireront demain ? Ne devrions-nous pas avoir un plan B ? » a déclaré le Premier ministre.

Selon la presse américaine, le gouvernement de transition malien à dominance militaire établi après le coup d'État et le groupe russe Wagner étaient sur le point de signer un accord qui stipule la formation de l'armée malienne et la protection des hauts fonctionnaires.

Le président français Emmanuel Macron avait annoncé qu'ils mettraient fin à l'opération Barkhane au Sahel au premier trimestre de l'année prochaine.

La France avait lancé l'opération Barkhane au Sahel le 1er août 2014, après l'opération militaire appelée « Serval » au Mali début 2013.

Wagner pourrait devenir ainsi le principal acteur de la solution à la crise sécuritaire au Sahel avec la fin de l'opération Barkhane, dans laquelle environ 5 000 soldats étaient déployés.

 



SUR LE MEME SUJET