Afghanistan: les USA et le Royaume-Uni appellent leurs citoyens à quitter immédiatement le pays

En Afghanistan, où les violences se sont multipliées, les ambassades des États-Unis et de la Grande-Bretagne à Kaboul ont demandé à leurs citoyens de quitter ce pays

1687226
Afghanistan: les USA et le Royaume-Uni appellent leurs citoyens à quitter immédiatement le pays

 

En Afghanistan, où les violences se sont multipliées, les ambassades des États-Unis et de la Grande-Bretagne à Kaboul ont demandé à leurs citoyens de quitter ce pays le plus rapidement possible, en utilisant tous les vols qu'ils peuvent trouver.

L'ambassade des États-Unis a déclaré dans un communiqué qu'elle souhaitait que les citoyens américains quittent immédiatement l'Afghanistan en utilisant les options de vol commercial disponibles.

La capacité de l'ambassade à aider les citoyens américains en Afghanistan est extrêmement limitée, compte tenu des conditions de sécurité et du personnel réduit, a indiqué l’ambassade, avertissant les citoyens américains de ne pas se rendre en Afghanistan.

D'autre part, l'ambassade britannique a demandé aux citoyens britanniques de ne pas attendre de l'aide pendant une telle crise et de quitter l'Afghanistan dès que possible.

Le communiqué a également averti que le personnel de l'ambassade ne devrait pas voyager en dehors de la capitale, Kaboul, en raison des menaces de sécurité.

Après la décision des États-Unis de se retirer et l'échec des pourparlers de paix de l'administration afghane avec les talibans, les attaques des talibans se sont multipliées en Afghanistan.

Après avoir pris des dizaines de districts dès juin, les talibans se sont tournés vers les centres provinciaux qu'ils ont assiégés.

Zaranc, le centre provincial de Nimruz à la frontière du pays avec l'Iran, est devenu le premier centre provincial pris par les talibans.

Helmand au sud, Juzcan au nord et Herat à l'ouest sont également exposés à de lourdes attaques des talibans.

Les talibans prétendent contrôler plus de 80 % du territoire afghan.

Les activités militaires des États-Unis, qui soutiennent ponctuellement l'armée afghane avec des avions de guerre, prendront fin à la fin du mois.



SUR LE MEME SUJET